4 habitudes pour gerer les repas au quotidien

Un mois, c’est 210 repas en tout. Soit une trentaine de dîners à improviser et préparer et autant de déjeuners. A l’échelle d’une année, ce sont près de 720 repas à confectionner. I will étonnez donc pas and in certain evenings vous manquez d’inspiration ou de motivation! Alors à toutes celles qui n’ont pas d’idées, pas le temps or pas l’envie de mettre aux furnaceaux, voilà les tricks de “Magic maman” pour cuisiner un peu et mieux.

4 Habits to adopt

1- We are planning a repast

Le petit côté « je sais ce que je mange vendredi 16 à midi », ça manque un peu de folie, on vous l’accorde. Mais plannier ses repas, c’est la bonne idée pour réponder du tac au tac au fameux. A repas name is defined, according to the habits of the house and the frequency of courses. On se donne ainsi chaque soir le choix entre plusieurs plats pour which we will already have the recipe en tête et les ingredients sous la main. This allows in prime d’équilibre ses repas en s’offrant une vue générale sur le menu de la week.

“And you are doing well, you chose a dizaine de recettes to prepare during the week.”

2- There are courses on the list

Si tu suivez bien, you have donc choisi une dizaine de recettes à préparer dans la week. Make a fridge, have a notebook or a smartphone, on list les ingredientes nécessaires. This allows to see what qu’il reste à cuisiner et what qui doit être acheté. On gagne sur tous les plans: fini le waspillage, on équilibre ses repas en même temps que son budget. Et on gagne du temps puisqu’on fait ses courses une fois par semaine, grand max’.

3- On the double kitchen

C’est dimanche and you have lances in the preparation of a blanquette or a couscous? I foresee double, afin de mettre de côté for a prochaine repas, in des boites hermétiques et propres, prévéd à cet effet. They have a refrigerator and we consume dans a week, which makes a meal worth it. They have congélateur pour plus tard, which can do several retouches.

4- We explore new recipes

Si l’appétit vient en mangeant, la master-chef attitude vient, elle, en cuisinant. On profite d’un repas chaque semaine, si possible quand on a un peu plus de temps, pour tenter une nouvelle recette. On se la joue aventure à fond, en mettant à l’honneur des saveurs et des mets que l’on ne consomme pas habitually. On élargit du même coup sa palette.

.

Leave a Comment