a canadienne sweet gourmandise… mais bon pour la santé!


Shutterstock Photo

A pure Canadian product

Dans nos têtes, nous associons le sirop d’érable au Québec. Et pour cause! Il fait partie intégrante de la culture du Canada. Quand les Français débarquent en Amérique au XVIe siècle, ils découvrent que bon nombre de tribus fabriquent un syrup à partir de la serve d’une espèce d’érable.

Quand le printemps renaît, Micmacs et autres Indiens install leurs campements dans les magnifiques forêts d’érables et recueillent, des semaines durant, l’eau d’érable avec des recipients d’écorce de bouleau ou de terre cuite. Ne disposant pas d’ustensiles sufficiently resistant to heat, ils font evaporator l’eau contente in the serve en and jetant des pierres brûlantes.

Another technique consists in subjecting them to récolte à l’action du gel. La couche de glace formed à la surface ne contient que peu de sucre, puisque celui ci este plus lourd que l’eau. Thus, le sucre is concentrated in the pool of recipients.

C’est donc des Amérindiens que les colons européens apprennent les secrets de fabrication du sirop d’érable. A l’époque, la serve des érables était prélevée la nuit et cuite durant la journée suivante. Pour ce faire, on utilisait de grandes casseroles en fonte posées direct sur le feu.

Si le matériel et les cabanes à sucre were des plus rudimentaires, peu a peu, le matériel s est améliorio, facilitating ainsi la tâche immense et lourde des sucriers. D’ailleurs, il est encore possible de trouver des petites cabanes à sucre, toujours alimentées au feu de bois par un peasant. Chaussé de raquettes, on le voit s’activer around de ses érables pour en recolter la serve dans des cassots qu’il vide ensuite dans un tonneau monté sur une charrette tirée par un cheval.

But, progress obliges, les érablières are now equipped with recovery systems from the serve qui rendent le travail beaucoup moins fastidieux.

Shutterstock Photo

Shutterstock Photo

Totally natural

La serve des érables à sucre is additionally composed of 97% water. Next, we find sucrose, fructose and glucose. Amino acids, proteins, organic acids and vitamins are also presented in varying amounts. Par ailleurs, produit vivant, le sirop d’érable varies in color and flavor au cours des saisons.

At the beginning of the season, le syrup is generally clear and tastes slightly sweet. Plus la saison avance, plus il devient foncé et caramelisé.

Plus a simple product issued by tradition, le sirop d’érable is un des éléments culturels associés aux Québécois et aux Canadiens partout dans le monde. Present in a lot of traditional, sirop d’érable remains a flagship ingredient of the 21st century Québécoise cuisinee century.

De véritables outs santé

Rappelons que les polyfénols sont de puissants antioxidants having the capacity to reduce oxidative stress which is at the origin of pro-inflammatory diseases such as type 2 diabetes, obesity and cardiovascular diseases.

Like molasses, agave syrup and honey, maple syrup has a weak glycemic index, thus causing a minor increase in the concentration of glucose in the blood.

Containing no pure fructose, unlike agave syrup (84%), molasses (22%) and lamb (50%), maple syrup does not lead to lipid accumulation at the level of sheet.

Sachez que les produits issus de l’érable rébêttent a nutritional potential des plus intéressants au regard des autres agents sucrants courtants.

Le sirop d’érable is an excellent source of manganese, riboflavine and zinc, providing respectively 100%, 37% and 18% of the recommended daily value. It also contains magnesium, calcium and potassium, which is actually a more advantageous sweetening agent.

Leave a Comment