Albi: deux employés de la cuisine centrale finalists du prestigious concours Gargantua

the essential
Les deux cuisiniers de la cuisine centrale finished 3rd in the semi-finals of the 18th édition du concours Gargantua. They represent l’Occitanie lors de la final à Lyon.

On November 7th in Paris, after 2h30 behind the ovens, Stéphane Baumard and Mohamed Nawad won the bronze medal from the semi-final of the Gargantua contest that élit le meilleur cuisinier de collectivité. For this first participation, galantine de volaille, tranche de butternut accompanied by l’ail noir de Lautrec and their association poire et violette pour le dessert, then seduced le jury. « C’est une grande fierté pour nous de representation l’Occitanie for at the end, c’est un travail, that we have fait à deux mais c’est aussi un travail d’équipe avec tous les members of the central d’Albi kitchen », explains Stéphane Baumard.

Pour Mohamed Nawad, c’est sa première expérience en cuisine et la pression du concours ne l’a pas déconcentré: « Je n’ai pas hésité quand on m propos de participer. On n’a pas eu la pression on s’est concentré que sur notre binôme et notre travail ».
This place in the end is a great fierté for Didier Philippe, the director of the central kitchen, happy to see an établissement representative of Occitanie. “J’étais surprise qu’ils se lancent dans cette aventure au debut, car cela demande beaucoup de time, mais finally avec une bonne organization ils ont su se prêter au jeu, et tout le monde les suivis”, he emphasizes- him.

Dans la plupart des concours de cuisine, c’est l’aspect gustatif qui prime. Pour le Gargantua, d’autres elements entrent en range. “It’s not just a cooking contest, it’s also a contest that carries ideas fortes that animate us,” points out Zohra Bentaïba, local food councilor. “Take an ecological approach with the law We equalize more than economically with the respect of a budget for each payment”. All aspects of the kitchen in the collective competently in the assessment. “On le sait, on peut avoir fait un super plats mais s’ils ne respectant pas les criteria de la cuisine collective, on peut tout perdre”, adds Stéphane Baumard.

What concours is also a bon moyen pour les deux cuisiniers de donner une nouvelle image de la cantine. « À l’époque, on avait vraiment cette image de la cantine où on mangeait mal, addue le cuisinier, maintenant c’est terminé, des concours comme celui ci montre ce n’est plus comme avant, et que les enfants mangent bien à l’école ».

The director of the central kitchen assures him « a delegation will travel with them to encourage them in Lyon ». Les deux cuisiniers se preparent maintenant à la finale, unde ils vont retrouver their six competitors. « On esperre juste faire comme pour la demi-finale, arriver sur le podium », concluded-ils.

Leave a Comment