Assurance-chômage : real effects, probabilities, specificities in Occitanie… les clés d’une reform

La durée d’indemnisation des chômeurs va baisser de 25% pour “enciter” à retrouver un travail, announced, on Monday, November 21, le ministre du Travail, Olivier Dussopt. Cette réforme raises several questions. Answer elements with Philippe Askenazy, economist, chercheur au CNRS.

What will be the main effect of the new mechanism for modulating the unemployment insurance rules dévoilé lundi 21 november par le gouvernement : la durée d’indemnisation des demandeurs d’emploi sera reduse pour “inciter” les chômeurs à retrouver un travail, aa announced lundi le ministre du Travail, Olivier Dussopt.

Cette réforme raises several questions.

How many changes?

The duration of compensation will be 25% for minors, with the exception of applications for work in Outre-mer et des intermittents. The mechanism, which will be introduced by decree, does not concern the new unemployed from February 1, 2023.

Concretely, when in France it will be ranked “en période verte”, i.e. avec un acces à l’emploi jugé plus facile, un demandeur qui avait le droit jusqu’ici à des allocations sur 24 mois n’en touchera plus que sur 18 mois.

Les droits ne seront rétabliss pleineme que si le pays bascule en “periode rouge”. Soit si le taux de chômage, au sens du Bureau international du travail (BIT), exceeds 9%. Soit also recorded an increase of 0.8% in one quarter.

In revanche, the duration of the allowance will not be lower than 6 months and the amount paid, such as the conditions of access to unemployment, are not changed.

A pound also:
Météo de l’emploi: à quoi correspond les périodes vertes et rouges that determine the durée d’indemnisation?

Currently, le taux de chômage is 7.3% (third quarter), son niveau le plus faible sur les quatorze dernières années. In short, the government believes that France is in “periodes verte”. Et, à comprehend l’économiste du travail Philippe Askenazy, chercheur au CNRS, might well stay.

“Les 0.8% de hausse du chômage sur un trimestru, ce n’est arrive que deux fois dans les 50 dernières années, la dernière fois, c’était au troisième 2020, en raison du Covid”, the expert emphasizes. “Quant au criterium des 9 %, to return to this level of chômage, là aussi, it will have to be a prolonged or exceptional crisis situation.”

In short, save for a pandemic or a coup de la même ampleur, il est très peu probable, selon lui, que les chômeurs retrouvent, d’ici à la fin du quinquennat, ces droits supprimés.

Quel objective?

According to the executive, this reform will allow 100,000 to 150,000 unemployed people to return to the labor market in 2023. The objective is to reach full employment (5% unemployment).

Mais on in sera loin avec cette seule réforme, tempera Philippe Askenazy. “On peut espérer quelques dizaines de milliers d’emplois occupées, explique-t-il, 100,000 si on est optimiste, mais pour attenirer le plein-emploi, il faudrait un million de chômeurs en moins”.

Some effects?

La réforme a été bien accueilie lundi through patronage. According to Hubert Mongon, négociateur du Medef, what “device permits d’aller vers un retour au travail”, when 60% of companies do not know difficulties for recruitment.

Le dispositif could, in effect, incite des demandeurs d’emploi à rechercher plus vite du travail, quitte à accepter parfois un métier loin de chez eux, or du salaire espéré, or encore de leur champ de compétence initial.

Les syndicats, vent debout, s’attendent aussi à une precarisation de populations déjà fragile. “Les demandeurs d’emploi en fin de droits, il va bien falloir qu’ils mangent. Ils vont prendre des petits jobs pour survivre”, thundered CFTC negociateur Éric Courportin.

Plus inquiétant encore pour les syndicats, le system s’appliquera aussi aux plus de 55 y dont l’indemnisation sera amputée de 9 mois. Or, it is more difficult to find work for seniors, les entreprises les poussant même parfois vers la sortie.

What economy?

What sera l’effet le plus spectacular de la réforme : elle devrait generate 4 Bd€ d’économies per year. “Cela pourrait permettre d’écluser en une dizaine d’années la dette de l’assurance-chômage, observe l’économiste. Mais il risks having a transfer vers les autres filets sociaux, ce qui generatera environ 2 Bd€ of additional expenses “.

Des chômeurs en fin de droit qui n’auront pas retrouvé du travail toucheront by examples le RSA.

Quid en Occitanie?

La réforme de l’assurance chômage va durcir les rules partout en France métropolitaine, partant du principe that the situation is favorable on the front de l’emploi.

Or c’est loin d’être le cas in certain regions, especially in Occitanie, dont plusieurs départements depassaient les 9 % de chômage au second trimestre 2022 (Hérault, Gard, Aude, PO…)

“L’ancien Languedoc-Roussillon has multiple zones d’emploi where il ya parmi les plus forts taux de chômage en France”, confirms Philippe Askenazy. Notably celle d’Agde-Pézenas, tell him.

“Il ya des gens qui vont perdre leurs allocations mais sans perspectives de reprise d’emploi du fait du marché local du travail, added l’économiste. C’est difficile dans ces endroits-là de voir une véritable efficacité du dispositif. d’y avoir beaucoup de perdants.”

Leave a Comment