Assurance-chômage, une réforme pas si bête alors que le IMF s’en mêle!

Comme vous le savez le gouvernement est en train de faire passer aux forceps une réforme de l’assurance-chômage which will allow you to make modulable la durée d’indemnisation.

In dessous de 9% de taux de chômage, the durée d’indemnisation would be reduced by 25%, which is currently the case. Cela veut dire que de 24 mois théoriques de chômage, on va passer à 18 mois seulement d’indemnisation. This petite différence sera evidently de nature à obliger les gens à travailler 6 mois plus tôt ou 6 mois plus vite, that the duration of indemnisation was 24 mois. Logic.

Fair reforms?

Non.

Why?

Parce que l’on ne touche pas au montant de l’indemnisation mais à sa duration.

18 mois c’est objectively largement suffisant pour retrouver un travail surtout quand il y en a ce qui est le cas aujourd’hui.

On peut eventually discuter du seuil retenu (9 %) and l’on could baisser ce seuil par exemple à 7 or 8 %, mais vous me find toujours du côté du travail, de l’emploi et de l’actvité.

Je suis même favorable au droit opposable à l’emploi. Aucune aide, mais un travail pour tous serait un meilleur principe que l’assistanat (sous réserve de l’état de santé bien evidently).

Quant au IMF il se réveille et vient pilonner notre pay et sa management.

le IMF veut une France moins dépensière

The IMF considers that it is time to meet the end of what is needed.

France must begin to restore a décent aspect à la curve de ses finances publiques and, for this, put in the work of reforms that ensure a reduction in long-term expenses, we recommend the IMF in a report published per month. Un hasard du calendar qui tombe plutôt bien, alors que le ministre du Travail, Olivier Dussopt, presented les new règles de l’assurance-chômage.

The car, for the international institution, this reform must actually contribute to improving the situation. “Introduces une contracyclicité dans les prestations de chômage in variant l’admissibilité et/ou la durée des prestations en fonction des conditions du marché du travail intensifierait (…) les incitations du marché du travail tout en générant des économies”, the report indicates. Cette évolution – now largely sur les rails – is not very sure that only citée through the IMF. At the top of the list, figure toujours la réforme des retraits. A “global reform that should improve the participation rate of older workers in the progressive increase of the effective retirement age, improving the riding and sustainability of the system, also in tenant compte des specific situations”, insists the report, comme every year. It also quotes, comme source d’économies, la réduction des niches fiscales.

Et le rapport du IMF continue à égrener les réformes, comprendre les économies, que nous devrions faire.

Alors vous pouvez ne pas aimer le FMI (ce qui est également mon cas), pourtant la réalité et les faits sont durs.

La réalité c’est que nous faisons n’importe quoi et ce nous gérons notre pays n’importe comment.

Aider, n’est pas assiter.

I grew up, dans un monde, celui des années 80 et 90 ou le RSA n’existait pas!

Oui vous avez bien lu.

Le RSA there was no step. I saw Michel Rocard prime minister de l’époque le mettre en place. Nous étions en 1992 de mémoire et cela s’appelait le RMI. Minimum insertion income.

A cette époque nous avions nettement moins de SDF qu’aujourd’hui. Nous n’avions pas de bidonvilles à Paris et encore moins des villages de tents par milliers de pauvres bougres qui vivent à la belle étoile politically correct expression pour dire « à la rue ».

Charles SANNAT

« This is a ‘presslib’ article, i.e. free to reproduce in tout or in part à condition que le présent arêne soit reproducit à sa suite. Insolentiae.com is the website where Charles Sannat expresses himself daily and delivers an impertinent and uncompromising decryptage of economic current affairs. Thank you for visiting my site. You can subscribe to the daily newsletter for free at www.insolentiae.com. »

Source Le Figaro.fr here

Leave a Comment