at SPA croule sous les abandons

Comme chaque été, at SPA croule sous les abandons de chats et de chiens. More of this year, and less of adoptions. Consequently, les refuges de la SPA sunt arrivés beaucoup plus vite à saturation this year.

At the SPA, they sound sonnet d’alarme. More than 12,000 animals are currently censused in the 56 refuges of the SPA, at the protectrice des animaux society, when they abandon estivaux se poursuivent.

“Cette année, la situation est paradoxale. Nous avons recueil 12,000 animaux depuis le début de l’été, un tout petit moins qu’il ya un an an,” explicale ce mardi sur RMC Jacques-Charles Fombonne, SPA president.

“Mais nos refuges sont complètement saturés, car nous avons beaucoup moins d’adoptions cette année. Au lieu de commencer l’été avec 4000 animaux dans nos refuges, on en avait presque 6500. On est donc has rapidly reached saturation et ce chiffre ne baisse pas”, tell him.

À Hermeray dans les Yvelines, les abandons affluent since the beginning of the east. Last weekend, a design was reviewed. À tel point que pour abandonner son animal, il faut nowreis prendre rendezvous. Car la liste d’attente est longue: “On est saturatedes”, laments Sabine Leydecker, a agent du center. “Au niveau des chiens c’est assez catastrophique. Les chats, c’est la même chose et on a de plus en plus de lapins et de souris”, she explained.

Temporary adoptions to last until fin de l’été

Jacques-Charles Fombonne doesn’t know pas les raisons of this baisse. He evokes pâle-mêle, l’inflation, l’incertitude, la guerre: “Cela n’encourage pas à prendre un animal”, he recognizes, recalling that between vaccines, nourriture et frais de vétérinaire, a chien or a cat cost around 1000 euros per year.

Pour Hélène Gauthier, responsible for the Hermeray center in Yvelines, the first true post-Covid-19 holidays can explain these abandonments: “Les gens may this year from plus and veulent profit, and malheurement, les animaux qui en pâtissent.

“La seule solution qui nous permet de tenir jusqu’à septembre, ce sont des adoptions temporaires. Grâce aux familles relais”, we arrive à faire des miracles. On a commeinée à pousser les murs “, adds Jacques-Charles Fombonne who invites les auditori de RMC to participate in the adoptions.

Up to 5 years in prison and 75,000 euros in fines

L’abandon d’un animal domestique, or apprivoisé, ou tenu en captivité, is punishable by 3 years in prison and a 45,000 euro fine. Le fait d’abandonner l’animal, en connaissance de cause, dans des conditions presenting a risk of immediate or imminent death constitutes an aggravating circumstance.

When l’abandon est commis avec circonstance aggravante, l’auteur encourt 4 ans de prison et 60,000 euros d’amende, sauf si l’abandon a entrainment la mort de l’animal. And the abandonment led to the animal’s death, the author faces 5 years in prison and 75,000 euros in fines.

Alexandra Sirgant and Guillaume Dussourt

Leave a Comment