Auto and housing insurances: pourquoi elles vont augmenter in 2023 (et encore après)

Considerable damage was observed après des orages de rêle en juin 2022 (here in Bordeaux), faisant crimper la facture pour les assurances. (©Actu.fr)

The new Mauvaise for the housekeepers. Après des booms en tous genres depuis plus d’un dans de nombreux domaines, celui de l’assurance nu va pas y couper.

In 2023, les contrats d’assurance auto et habitation vont en effet à leur tour augmenterconsequence de l’inflation et du climatique warming, qui bousculent le sector.

Et l’augmentation des tarifs attendue pour 2023 ne devrait pas être la dernière, loin de là. Explanations.

Wars in Ukraine and inflation

Comme pour de nombreux sectors, la guerre en Ukraine et l’inflation qui en découlé ont écran élémentaire le monde de l’assurance, confôn à l’explosion du coût des matières premières and pieces of spare parts, which font grimper les factures de réparations des sinistres pour acele les assureurs se font indemniser.

“In automobiles, le prix des pièces de change has increased over a year (at the end of the 2nd quarter) by 8.1%. Le prix du pare-brise, c’est + 7.3 % par exemple », detail Franck Le Vallois, director general of France Assureurs, la fédération française de l’assurance.

Sans compter les tuiles de toit, which increased by 29.4% over a year, add le director general, évoquant les orages de grêle très violentes de juin dernier. Ces intempéries ont formente dâmignante caroseries automobiles et toitures. Or, « nous réparons le monde du réel », remind him.

Dès lors que vous avez un dégât des eaux chez vous, a car accident… il faut réparer et le cost de la réparation, c’est le cost du sinistre [à indemniser, ndr]. Insurers are particularly exposed to strong inflation, as everyone can see in their daily lives.

Franck Le ValloisDirector General of France Assureurs

Le global warming

Adding to this inflationary situation is climate warming. And there are episodes of grêles, but also fires, floods, storms, droughts… In 2022, repeated climatic phenomena will explode in global invoices.

Videos: en ce moment sur Actu

Rien que pour la sécheresse, à l’origine notably de la multiplication du nombre du maisons fissurées en France, le montant de la invoice s’élève between 1.9 et 2.8 milliards d’euros, selon les dernières estimations de November – revues à la hausse – de France Assureurs.

And the forecasts for the coming years are such that they constitute a major issue. Thus, the value of climate disasters should double in the next 30 yearsaccording to a document from the Fédération nationale de l’assurance sent to actu.fr.

Alors que sur la period 1989-2019, the cumulative damages caused by natural hazards reached 74.1 billion euros, are estimated at €143 billion in 2050, i.e. an increase of 93%.

According to the projections, we have to wait between 2020 and 2050:

  • Secheresses: le montant des sinistres could triple and reach 43 milliards d’euros, avec cinq départements particulierre concernés : Haute-Garonne, Gironde, Bouches-du-Rhône, Tarn-et-Garonne, Tarn.
  • Floods: le montant des sinistres pourrait augmenter de 81%, pour attreiner 50 milliards d’euros.
  • Dive Marine: le montant des sinistres de cette “menace émergente” could increase by 133%, to reach 4 milliards d’euros.
  • Storms: le montant des sinistres could increase by 46% to reach 46 milliards d’euros.

Sécheresse et maisons fissurées, a major issue

Parmi les sinistres climatee amenés à faire exploser la facture, on retrouve la scheresse et l’une de ses conséquences directs, le retrait-inflement des sols argileux, phenomenon qui poate provocate des mouvements du soil, pouvant être à l’origine of fisssures dans les maisons
According to the government, 10.4 million homes may be affected by this phenomenon, in the train of exploitation to measure the episodes of secheresse are multiplying.
In 2022, le cost des sinistres dus à cette sécheresse should reach records, between 1.9 and 2.8 billion euros, according to the latest November forecasts by France Assureurs.

Between 3 and 5% for the car, up to 8% for the home

In this peu engaging context, le cabinet spécialisé Facts & Figures anticipated last September une augmentation à venir des prix de l’assurance auto de 3 à 5 %.

It pours l’assurance habitation in 2023le cabinet tablait jusqu’à 8%distributed comme suit :

  • A “quasi flat rate” increase for each contract of 10 euros for climate risk;
  • A basic increase of 3% au titre de la drift des costs sous-jacents: matériaux, main d’œuvre…
  • An additional increase that can be located between 3% and 5% (voire more) pour les biens exposés au risque climatique de manière excessive.

A note qu’en moyenne, they cost from the natural catastrophe guarantee (qui permite d’être indemnisé pour les déjàuts causés par les catastrophes naturelles, non obligatoire, mais par contre included dans l’assurance multirisques habitation) represents 25 euros per annum et par ménage.

Rappelons and insurers are libres de fixer leurs tarifs, aussi bien pour l’auto que pour l’habitation.

Les fissures rendent la cheminée unusable chez Cécile.  C'est son seul moyen de chauffage.
In this Sarthe house, the cracks make the cheminée unusable. (©Julie HURISE)

An “insurance shield”

Malgré cette augmentation inévitable, pour éviter la flambée des prix des cotisations, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire requested from September an “effort aux assureurs sur les primes des assurances du quotidien”, for 2022 and 2023, qui s’est soldé par leur engagement au travers d’un « bouclier assurantiel ».

“I’m glad that the insurers are engaged à contain le montant moyen des primes insurance below the level of inflation in 2022 and 2023 “, he thanked the ministers, assuring that this will allow “d’evitati que le tarif des primes d’assurances s’envole dans les mois qui viennent”.

This boom should be limited to 5%, objective d’inflation du ministère pour le début 2023. En October 2022, sur les derniers mois, l’inflation est à 6.2 %. Contact par actu.frl’Insee nu se hasarde pas à des projections pour début 2023, et précise qu’elles won’t know that current December.

Quel ce soit niveau d’inflation en janvier prochain, “Bercy veillera à la bonne exécution de l’engagement” prin les professionnels du sector, prevent le ministère de l’Economie auprès d’actu.fr.

Mai après?

Problems, and these measures allow à short terme d’evitar de faire grimper la facture pour les assureurs, le constat reste le même pour les années à venir: more expenses because more claims liés have climate warming, to which il faut ajouter les incertitudes sur leur cost.

Or, rappelons them, le mode de fonctionnement des assurances is based on mutualisation : le financement des indemnisations des sinistres dépend des cotisations des assureds. “Le montant des cotisations doit être établi de sort qu’il permite de face face à tous les sinistres”, acknowledges Franck Le Vallois.

Un équilibre de plus en plus delicate to hold au fil des années.

Was this article helpful to you? Sachez que vous pouvez suivre Actu dans l’espace Mon Actu. In one click, after the inscription, you can find all the news of your favorite cities and brands.

Leave a Comment