Climate assurance: Groupama et le Crédit agricole mobilisés pour appliquer la réforme

The group et le groupe Agricultural creditdeux premiers acteurs de l’harvest assurancesaluent les derniers arbitrages sur la réforme de la gestion des risques climatiques announced par Emmanuel Macron A Terres de Jim.

« To reforms from climate risk management en agriculture has the main parameters needed to put it into practice », commented on September 12 the Groupama group in a salutatory communiqué « L’avancée très positive announced by the President, which provides financial means for a voluntary and effective hedging policy in a climatic context more and more chaotic ».

Omnibus rule and 90% burden award for national solidarity

Pour rappel, at the end of a week of prolonged discussions, Emmanuel Macron confirmed on September 9 the budget of 600 million euros, with an extension of 80 million euros and necessary.

The President of the Republic and confirmed the request 100%. European Omnibus regulation with them seuil de pertes à 20% et un public support renforcé à hauteur de 70% from premiums. Pour les risques les plus elevét un prize en charge à 90% par le national solidarity fund (FSN) des indemnisations versées aux assurées a été announcee.

We attend now les décrets

Des arbitrages qui satisfont également for the Crédit Agricole group, according to the managers of the group present this week on le Space-bar. « We attend now les décrets », said Jean-Christophe Roubin, directeur du marché de l’agriculture à Credit Agricole SA, on September 13th at a conference on Space in Rennes. Et de pointer quelques questions qui resten en suspens, comme le seuil de déclenchement du fonds de solidarité nationale si le level d’intervention du FSN pour les non-insured. « We are talking about 30% of sur parts elevation etc arboriculture age of 50% sur la viticulture et les great cultures », confié Jean-Christophe Roubin, they have Space.

« On va être très mobilisés to promote this device », he concluded.

A necessity: publier au plus vite les décrets, arrêtés et cahiers des charges

« The effectiveness of this reform at 1er January 2023 you will need a mobilization sans previous des ensurefrequently agricultural professional organizations you are fromadministrationin order to publish, dans des délais extremente contraints, les décrets, arrêtés et cahiers des charges nécessaires à la mise œuvre operational du dispositif “, declares to be part of Groupama in the press release of September 12, qui rappelle l’importance de veiller à l’équilibre financier de “ what a new device » et à la risk mutualisation they have through a groupement d’assureurs. “Soyez assurés que l’ensemble des élés et collaborators de Groupama sunt mobilisés. Il reste aujourd’hui à finaliser le travail technique. We are sorry step by step! », comments Jean-Yves Dagès, president of Groupama Assurances Mutuelles.

Simulating the cost of climate risk insurance

On the ground, the teams are mobilized, tient à sublinia Agricultural credit in Bretagne on Space. « In Bretagne, we assure un tiers des exploitations agricoles », says Michèle Guibert, secrétaire générale de Agricultural credit in Brittany. « corpse chosen climate sont présents et vont s’accentuer, le level device includes a strong incentive for the farmer and a best prize in charge of the Fonds de solidarité nationale. On incite les agriculteurs à s’engager ils must au moins être inscrit au FSN », she said.

Le Crédit agricole en Bretagne a également fait des simulations cost qu’aura this new assurance climate for les exploitations agricoles.

The net annual contribution of l’aide de l’état would be 26 euros per hectare of grain

« For example pour une dairy farm moyenne, with 530,000 liters of milk, 64 hectares pour le fodder et 19 hectares of cerealswith a franchise of 25%, a covered price of 300 euros per ton of grain and 900 euros per hectare for l’herbeat the annual fee (de l’assurance climate risk, editor’s note) nette de l’aide de l’état serait of 26 euros per hectare of cereals et mais et 13 euros per hectare prairie », advanced Michèle Guibert. « Sachant que le cost global de l’assurance pour une exploitation agricole est de 5000 euro per year, ça fait relativiser beaucoup le cost de cette assurance », he continued.

Leave a Comment