Coupe du monde 2022 – Olivier Giroud, 51 like Thierry Henry, you are always cruel

C’est une histoire que l’on a contée cent fois. Oh, si tu pensez que l’on exagère, au moins cinquante-et-une fois. A chaque goal, chaque rugissement de bonheur de l’intéressé, on s’est dit qu’Olivier Giroud was a joueur particulier, un attaquant pas comme les autres. Parce qu’il n’a pas emprunté le même chemin que les footballeurs arrivés à cette hauteur; que le jour où il fêtait ses 25 ans, l’équipe de France n’était plus un mirage. Mais encore un espoir, plus ou moins farintain.

The evening of its premiere, made in the United States, at FIFA n’avait encore donné les clés de la 22e Coupe du monde de l’histoire au Qatar. Twelve years later, c’est au cœur de l’état gasier que Giroud atteint une marque que nobody n’imaginaiit pour him. Peut-être y croyait il? Une chose est sure, l’attaquant de Montpellier croyait en lui.

world cup

Mbappé au rendezvous de son histoire : “C’est sa competition”

IL YA UNE HEURE

During twelve years, from his premiership but in Germany, on February 29, 2012, à ce double face à l’Australie, Olivier Giroud shared his life with the skeptics, with the intermittent but exacerbated competition of Karim Benzema. Il n’y aurait de la place que pour l’un des deux. Ce que l’attaquant de l’AC Milan had very vite compris. Mais ce à quoi il ne s’est jamais résigné. Et ceci dès l’Euro 2012, the first competition under le maillot bleu.

Benzema his egg

Les deux ont parfois joué ensemble, mais sans une réusissement ni une entente sufficiently remarkable et remarquille pour install le duo. Et puis, Karim Benzema disappeared from circulation, ce qu’une partie du public a, un temps, bizarrement et unjustement, reproché à Olivier Giroud. Le numéro 9 n’en a pas fait grand cas, trop occupé à empiler les buts et se rapproche des hauteurs, jusqu’à remporter la Coupe du monde 2018 lors d’un tournoi assez paradoxalement conclu sur un zéro pointé.

Et puis, Benzema est revenu, Giroud a été prié de faire place nette. Dans le onze de départ, pendant l’Euro. Dans le groupe, après l’Euro. Et puis, “Olive”, destined par la porte, est rentré par la fenêtre. A moment où personne n’y croyait trop. Except for him. Encore et toujours.

Il a eu raison, une nouvelle fois, de s’accrocher, de donner à Didier Deschamps les gages qu’il attendait. Parce que DD avait des doutes quant à son aptitude à vivre dans l’ombre de Karim Benzema et asis sur le banc. You know the suite. Cinquante. Cinquante-et-un. Et le voilà à égalité avec Thierry Henry, au même stade de sa career internationale que l’ancien numéro 12 tricolore (editor’s note: like Henry, Giroud scored 51 times in 115 selections).

Blessure d’Hernandez: Did Deschamps make a mistake in his list?

“C’est une immense fierté de pouvoir égaler Titi, who is a legend of French footballat il confié mardi au micro de TF1. It’s an honor. J’espère ne pas m’arréter là. J’espère encore aider mes partneren pending la competition, bien finir leur boulot. C’était vraiment une ideal soirée pour moi, mais especially for le collectif.”

Didier Deschamps, who kept him under pressure ces derniers mois, cannot salute l’accomplissement de l’attaquant : “Au-delà du record, il ya surtout ce qu’il fait sur le terrain, ce qu’il a toujours fait. Il a eu l’efficacy, tant mieux pour lui. C’est surtout un atout important dans l’animation offensive par rapport à l’ensemble du groupe (…) C’est très bien qu’il soit sorti, en plus il aété aclamat par les supporters français.” What fut ne pas toujours le cas. Impossible d’imaginer autre chose chose aujourd’hui.

world cup

Hernandez forfeit, les Bleus sur un fil: Qui pour dépanner à gauche?

IL YA 13 HEURES

world cup

Sûreté dans les duels, relance à la Pogba : la note de 7 d’Upamecano debriefée

IL YA 13 HEURES

Leave a Comment