Elle commet l’irréparable pour se venger des aboiements du chien de sa voisine

In Soings-en-Sologne (Loir-et-Cher), le dimanche 17 juillet, a 51-year-old woman killed herself with a shotgun to avenge her dog’s incessant abominations.

Elle a perdu la raison. Dimanche 17 juillet, dans la petite ville de Soings-en-Sologne (Loir-et-Cher), a 51-year-old woman and tué sa voisine octogénaire de deux gun shots pour se venger des aboiements incessant de son chien. According to our colleagues To the New Republic, the quinquagénaire est sortie de chez elle en fin de journée, armée d’un fusil de chasse. In voyant ainsi équipée, certains voisins se sont interposés pour la désarmer et la faire rebrosser chemin. Ils pensaient y être parvenus, jusqu’à ce que deux coups de feu nu retentissent un peu plus tard, peu avant 22 heures.

Dépêchés sur place, les secours ont découvert le corps sans vie de la voisine, qui vivait seule avec son animal de compagnie. La quinquagénaire, elle, se trouvain chez elle, “étendue à proximité immediate de son canapé“. Elle s’est ausítitus designado comme l’autrice des coups de feurefers to a statement from the prosecutor of the République de Blois, Frédéric Chevallier, et a expliqué être passée à l’acte en raison “de fréquentes et régulaires verbal altercations avec sa voisine, la victims, au subject d’aboiements de chiens”. According to La Nouvelle République, she was affected by personality problems and was placed under medical treatment by a psychiatrist.

Elle risks la réclusion criminelle à perpétuité

Dans la petite commune de Soings-en-Sologne, c’est la sidération. “C’est impensable une chose pareille, c’est une catastrophe!“, s’indigne le mayor de la ville, Bernard Biette, dans les colonnes du Parisien. D’abord placed en garde à vue, l’autrice des coups de feu a été mise en examen ce mardi pour assassination, a indicated le prosecutor of Blois. Bien qu’elle n’ait aucun antécédent judiciaire, elle risks la réclusion criminelle à perpétuité.

© Pixabay

2/9 –

An octogenarian was killed
L’octogenaire était widow et vivait seule chez elle.

© Pixabay

3/9 –

An octogenarian was killed
Dépêchés sur place, les secours ont découvert le corps sans vie de la voisine, qui vivait seule avec son animal de compagnie.

© Pexels

4/9 –

Elle a tué sa voisine à coups de fusil de chasse.
Deux coups de feu ont retenti around 10 p.m.

© Pexels

5/9 –

Elle est sortie avec une arme devant tous ses voisins.
Plusieurs voisins ont tenté d’appaiser la situation.

© Pexels

6/9 –

Elle pulled to come.
The quinquagénaire is immediately designated as the autrice des coups de feu, indicates a communiqué du prosecutor de la République de Blois, Frédéric Chevallier.

© Pexels

7/9 –

Le chien de l’octogénaire would have tout déclenché
Elle explained être passée à l’acte en raison “de frequentes et régulaires verbales altercations avec sa voisine, la victims, au subject d’aboiements de chiens”.

© Pexels

8/9 –

Le chien de l’octogénaire would have tout déclenché
Elle supported us plus les aboiements du chien de sa voisin.

© Pexels

9/9 –

She used two cartridges.
According to La Nouvelle République, she was affected by personality problems and was placed under medical treatment by a psychiatrist.

Leave a Comment