Gers: a husky cribbed by plombs par un agriculteur à Plaisance après avoir mordu une brebis

the essential
The owners of Nayu, a six-year-old Husky, are divided between anger and emotion after a farmer shot a dog that had killed one of his sheep with a shotgun on September 5. A complaint was filed by two parties.

Xéna and Yanni live as a couple since several years in Jû-Belloc near Plaisance. A peaceful life alongside their two dogs, Nayu (a female Husky) and Moka (a male Border collie), considered to be true “members of the family”. Celle-ci prendra pourtant une tout autre tournure le lundi 5 September après que les deux chiens se sont enfuis pour rejoinder la commune de Plaisance, à 4 km de là, dans la nuit qui précédait. “Elle a fugué et mon autre chien a suivi, on les a cherchés toute la nuit mais on ne les a pas trouvé”, relates Xéna. Manque de chance, le collier GPS portait la chienne n’avait plus de batterie à ce moment.

Ce n’est que le lendemain matin, sur son lieu de travail que la jeune femme receipte un appel de la gendarmerie l’informant que la chienne sétait fait tirer dessus par un agriculteur, elle a été sur le coup.

The radios performed by the veterinarian prove the presence of clots in the body of the canidé.
DDM – XS

D’après les premiers éléments recueilis par le couple aupres des forces de l’ordre, le canidé aurait mordu l’une brebis de l’agriculteur avant de “grogner” sur l’une de ses filles. “Un husky ça ne grogne pas, ça hurle. Jamais elle ne s’est attacée à des animaux ou à des humains”, he explains to the young woman who adopted Nayu alors qu’elle n’avait que deux mois. Le second chien a quant à lui, manages to take la fuite before finding its owners in the day.

“C’est un shock, ça fait mal au cœur”

Sur le coup, Xéna et Yanni ont du mal à prendre conscience de ce qu’il vient de se passer. C’est un veritable shock pour ces deux amoureux des animaux. On le célèbre social network “TikTok”, Xéna shared a video in homage to Nayu. It already has almost 250,000 views and a little more than 15,000 supporters. A real psychological support for the owner of two dogs. “On veut seulement que justice soit faite. Il n’avait pas à faire ça”, she confides with emotion.

Les deux chiens avaient quitté leur domicile dans la nuit du September 4.

Les deux chiens avaient quitté leur domicile dans la nuit du September 4.
DDM – XS

Dans la commune voisine, une semaine après les faits, au domicile de l’agriculteur, des travaux sont entrepris. Une clôture est posée. Question on the circumstances of the event, the man did not answer. Ce dernier aurait d’ailleurs déposé une plainte pour divagation d’animaux. “Dans notre malheur, on a la chance d’avoir des témoins,” confides Xéna

En communication avec la jeune femme, ces derniers affirment que la chienne tentait de fuir avant d’être abattue. “Le monsieur a dit aux gendarmes que le chien ne s’arrêtait pas et que l’abattre était la seule solution,” the owner of the chien wrote to a witness. Lequel replies “Faux.”. L’affaire should faire l’objet d’une enquête.

Les associations de défense des animaux montent au créneau

On their part, Xéna and Yanni sont bien décidés à ne pas laisser passer cette “injustice”. I am allés until contacting various animal defense and protection associations in the image of the 30 Millions d’Amis Foundation in Paris. “Nous avons primit tous les éléments dont le certificat véterinaire qui atteste que l’animal a été cribblé de plombs. Si le prosecutor decides to pursue the affair, la foundation se constituera partie civile”, he indicated from the side of the seat . The Fondation Brigitte Bardot was also briefed on the business.

Leave a Comment