Giroud «Benjamin Button», glacial ambiance… Coups de cœur et coups de griffe de nos trimiss spéciaux after France-Australia

DESCRIPTION – I find the impressions of our journalists, Christophe Remise and Baptiste Desprez, present on Tuesday evening during the success of the Blues against Australia (4-1).

Special envoys to Al-Wakrah

COUPS OF HEART

Mbappé assumes the status of a son

Comme le rappelle Olivier Giroud, «en équipe de France, la star, c’est l’équipe». Oui, mais le patron, c’est Kylian Mbappé. Et encore plus après les forfaits qui pleuvent sur les Bleus depuis plusieurs semaines (voir par ailleurs). Et le Parisien fully assumed his status on Tuesday at the Al-Janoub stadium, after the 4-1 victory over Australia. Ce n’est pas son meilleur match, il a parfois été brouillon, un peu trop gourmand or simply pas en réussite. Mais le détonateur, c’est him. Dans tous les bons coups, il fait vivre un calvaire à l’arrière droit australien. And he is involved in the three last goals of the French team, with this petite talonnade sur le deuxième, c’est lui qui marque le troisième and encore lui qui ofre le quartème à Olivier Giroud (voir par ailleurs). Perfect but indispensable step.

Olivier Giroud or Benjamin Button?

Que dire de plus qui n’a pas déjà été écrit? At 36, Olivier Giroud has the physique of a 20-year-old minion, a body taillé à la serpe, des abdominaux à faire pâlir n’importe quel culturiste et surtout un mental de folie. In three days, the status of substitute à titulaire is exceeded with the forfeit of Benzema, no problem. Two goals against Australia, soit ses 50 et 51es, qui le portent au même niveau que Thierry Henry au classification des meilleurs buteurs de la selection. Prodigieux. Ultime étape avant de trôner seul dès samedi after a new achievement against Denmark? Beyond his statistics, the Milanais did Giroud dans le texte. Altruiste, decisive, precious. With him, les Bleus savet à quoi s’en tenir. Oliver Button. Benjamin Giroud. Plus jeune que jamais.

La hingere a pris ses marques

They know each other by heart to have evolved together for three years in Leipzig, but they do not have to replace at a high international level. Mardi soir, même si l’adversité n’était pas au rendezvous, Dayot Upamecano et Ibrahima Konaté ont rendu une copie propre. Sérieuse. Solid. I mention especially pour le défenseur du Bayern, vu en difficulty pour ses matches en Bleu et qui semble avoir pris de l’assurance. A question remains: confirmatory face à un competitor de meilleur calibre. Dès samedi do they have Denmark?

CLAW COUPS

La Guigne des Bleus

Ne tentez surtout pas de faire la blague à Didier Deschamps sur l’habituel animal de compagnie qui l’accompané, humoristiquement, ces dernières années. Le sélectionneur risquerait de vous regarder méchamment. Il faut dire qu’avec la bleuure “serious” de Lucas Hernandez, touché au genou dès la 9e minute contre l’Australia mardi soir, et forfait pour la suite de la compétition, “DD” en assez de voir des éléments rejoinder une infirmary saturated. «It starts à faire beaucoup», over Hugo Lloris.

Après Pogba, Kanté, Maignan, Kimpembe, Nkunku and Benzema, the Munichois rejoined the infirmary. Son frère Théo is fit to replace, mais derrière, il n’y aura plus de spécialiste du poste. Et on a vu lors du dernier Euro (lesure de Lucas et Digne) que la guigne pueta continuer. Plus, with a new bamboo coup, the world champions are engaged in a huge commando operation in Qatar. «C’est un nouveau coup dur mais il faut continuer à avancer, regarder devant et cela doit nous souder encore plus», Captain Lloris CV.

Dead atmosphere

Après avoir assisté au nul between Tunisia and Denmark (0-0) plus tôt dans la day, a match contested in a boiling atmosphere with des fans tunisiens in feu, difficult not to be frappé through peu d’ambiance au stade Al- Janoub for France-Australia. Quelques applaud, often «Allez les Bleus» here and there, «i». Rien de très folichon, ni de très enthusiasmant. Yet, il y avait nettement plus de maillot bleus que jaunes dans les tribunes.

Très weak Australia

On ne va pas faire la fine bouche: après tous leurs pépins, on prend une victoire 4-1 pour ces Bleus maudits. N’empêche, il est bon de constater que l’Australie n’est pas frankly un cador. Weak, very weak. Cela invite à ne pas s’enflammer après cette rencontre car les Français vont rapidement être congon à une opposition plus relevée. Dès samedi, avec ce duel fa au Danemark. Même la Tunisie semble un ton au-dessus de cette équipe australienne qui n’ a rien montré après un bon premier quart d’heure.

.

Leave a Comment