HUMOR. Une assurance pour l’Allianz?

Dire qu’il ya quelques decennias on montrait du doigt les hooligans anglais. À raison, il faut bien l’avouer, tant la violence était become coutumière pour ces hordes de supporters.

“Ces fanatics fous furieux abreuvés de haine et de bière, defiant les crétins en bleu, insultant les salauds en vert” comme l’avait resumé en une strophe un enervé chanteur de l’époque dans un pamphlet adressé à la premier ministre d’un pays qui pleure now to reign.

De l’autre côte de la Manche, on pourrait une larme sur les descendants de ces écervelés que l’on image volontiers bedonnants, qui ont emigré vers le sud. The United Kingdom is no longer the prey of its criminals who have caused tragedies like those of Heysel in 1985 (39 deaths) or Hillsborough four years later (97 deaths).

Ils ont essaimé leur poison aux quatre vents et on les a retrouvés, jeudi dernier, à deux pas de la Promenade des… Anglais. Il n’y a pas eu de mort à l’Allianz Arena, heureusement. Mais 32 blessés sont à deplorer dont dans un état grave after a chute de 5 mètres du haut des tribunes et un autre, victims of a coup de couteau.

On a donc frisé le drama et atteint la cote d’alerte sur la Côte d’Azur. L’affrontement entre fanatiques allemands de Cologne et ceux de Nice was “arbitré” by anciens ultras du PSG, which gave a detonating cocktail, that the local authorities were unable to anticipate, not d’evitate, not d’endiguer laissant , une nouvelle fois, une image désastreuse d’une evening de foot devenu défouloir pour ces individus pour qui le sport est devenu une guerre.

The prefect of the coin will have du boulot to find other parades with a simple closing of the grandstand. saison dernière, avant de pénétrer sur le terrain pour en frapper certains.

C’est peut-être plus facile de barrer l’entrée du stade à un gamin de 5 ans comme cela a été le cas il ya deux semaines qu’à un troupeau d’excités. Decision il vaut mieux être bien assurer before taking a seat for l’Allianz Arena.

Leave a Comment