Illness insurance. Les laboratoires d’analyses dans le collimateur de l’executif

Medical analysis laboratories are in the crosshairs of disease insurance and the government, reports the daily Les Echos Monday, September 19, 2022. According to the information of the newspaper, the budget of the Social Security (PLFSS) pour 2023 which will be presented on Monday, September 26 by the executive should make savings on what sector.

200 million euros from the economy

Their amount may exceed 200 million euros, according to several sources.

L’assurance maladie fait valoir que l’epidémie de Covid-19 a fait exploser l’activité des laboratoires d’analyses qui ont des dizaines de millions of screening tests. So that le précise le quotidien, leur chiffre d’affaires has grown by 85% between 2019 and 2021, à plus de 9 milliards d’euros, and their level d’activité in très forte hausse s’est double d’une hausse de la rentatité du sector de plus de 20% between 2019 et 2020, pour attenirer un taux de marge de 23%, indique la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam).

If the insurance of the disease was accompanied by several installments of fees for tests related to Covid-19, it is estimated that they must, however, disburse more than 7 billion euros to finance the detections carried out by private laboratories since the beginning of the epidemic.

Elle envisagerait donc des économies sur le sector via des basses de tarifs.

De quoi faire redouter aujourd’hui aux professionnels une baisse generale du prix des actes remboursés par la Securité sociale, et déplaire aux grands groupes possédant des laboratoires d’analyses, que affirment être touchés par l’inflation et avoir dû aquirer des machines coûteuses pour detect them Covid-19.

Les biologistes se défendent

Le président du syndicat des biologistes declared auprès de nos confrères être choqué that l on fasse passer les acteurs du sector pour des “crunch profits”. Pour le syndicat, le gouvernement doit veiller à ne pas fragiliser les laboratoires sous peine d’avoir des “Problems of organization of care in the territories”.

“Les biologistes rappellent qu’ils ont répons tout au long de la sanitaire crisis, qu’ils nu choisissent pas les tarifs et qu’ils nu maîtristent pas la demand”précie l’APBM (Association pour le progrès de la biologie médicale), relaie BFM Business . Professionals indicate that the average value of documents is already in the bath of 30% since the date of Covid-19. You have our desire, so pas une baisse pérenne des actes.

Leave a Comment