“Je réfléchis mes assiettes comme l’assemblage d’un grand cru”

First, on aperçoit de hautes tours médiévales au-dessus d’un océan vert de vignes. Elles annoncent le château Smith Haut Lafitte, une bâtisse becomeu, il ya trente ans, le fief des Cathiard, Florence et Daniel. Le couple a réussi à mettre ce vignoble de 78 hectares, à Martillac (Gironde), sur la carte des grands crus des vins de Graves. Et leur fille Mathilde en a fait un bastion de l’œnotourisme, en créant, en 1999, avec son mari, Bertrand Thomas, au milieu des raisins Les Sources de Caudalie. This luxury hotel with vintage charm has a charming spa on the «vinothérapie», where the clientele bathes with delight in wooden barrels: here, they rejuvenated in a fût de chêne.

Il fallait un chef au diapason of this vigneron universe. On imaginait un cuistot à la Dionysos rompu aux célébrations bachiques, et c’est un quinqua d’un calme olympien et d’une humilité rare, Nicolas Masse, who appears. This native of Cherbourg (Manche) oversees today three establishments within the hotel complex: Rouge, a tapas bar (assiettes from 9 euros), La Table du Lavoir, a gourmand auberge (plats aux alentours from 25 euros) , and La Grand’ Vigne, a deux étoiles restaurant (menu from 165 euros). Depuis son arrivée, in 2009, Nicolas Masse has made his fourneaux a unique laboratory of experimentation, where he seeks the parfait accord entre mets et vins. Here, et c’est une exception, la cuisine se met au service de la vigne.

The chef dépasses les évidences (exit la sauce vigneronne), fait fumer ses viands aux sarments de vigne, travaille une ganache de chocolat avec le bois des barriques torréfiées, réfléchit sur ses plats comme d’autres font l’assemblage de bonnes bouteilles : en adjusting leur acidity, leur texture, leur longueur en bouche… Entretien avec un amoureux des grapes, qui pose le verre au cœur de l’assiette.

Le menu gatronomique Promenade au potager, tout en couleurs, proposed by Nicolas Masse à La Grand'Vigne.

When you arrive in Martillac in 2009, in the kitchen of Sources de Caudalie, the Bordeaux region is a quasi-dessert gastronomy. Why?

Il y avait très peu d’étoilés: Thierry Marx, Michel Portos, Philippe Etchebest… Et le territoire n’était globalement pas très dynamic. On vinait visiter un château, découvrir un wine, pas de grandes tables. Les restaurants locales restaient sur une cuisine rustice, avec de très bons plats, comme la lamproie à la bordelaise [la sauce mélange du vin rouge et le sang du poisson], but lacking in creativity. Ces ten dernières années, tout s’est développe. And the great wine houses encompass the interest that would receive the chefs.

Il vous reste 71.83% of this article à lire. The suite is reserved for subscribers.

Leave a Comment