Kitchen. The insoupçonnée diversity of Moroccan cuisine

A rich and varied cuisine

Cuisine plays a very important social role in Morocco. Women who come together to prepare holiday meals, and elderly people and rejuvenated children to help. Se reunir autour d’une table, c’est communica, partager et faire la fête. Over the centuries, Moroccan cuisine has been enriched by multiple influences: sub-Saharan Africa, Asia, India, Spain…

Simple, but very varied, it reserves an important place for cereals and vegetables (potirons, pumpkins, turnips, carottes…) qu’elle marie with viandes (mouton, bœuf, poulet) and poissons. Du north au south, we find the grands classiques of Moroccan gastronomy: couscous, tagine and pastilla. However, il ya autant de façons de les préparer qu’il exista de villages.

La semoule du couscous can be based on blé, d’orge or corn. Outre ces spécialités incongestibles, la cuisine morocaine offers salads, soups, brochettes, keftas… Les Marocains consume beaucoup de fruits frais (pasteche, figs, pomegranates, oranges, melons) and dried (dattes, almonds, raisins, pistachios… ).

This cuisine being above all a Mediterranean cuisine, the use of olive oil is very common. Quant au bread morocain, round et flat, mais épais, ses ingredients et sa preparation varient également d’une ville à l’autre.


Shutterstock Photo

Herbs and spices

Moroccan cuisine is a colorful and subtly fragrant cuisine, which must be rich and particular in the use of spices and aromatic herbs. The herbs most commonly used are parsley, dill, rosemary, oregano, fennel, thyme, anise, coriander…

Elles sont savament associés à des épices, essential elements of Moroccan cuisine. Rares sont les plats qui n’exhalent pas leurs parfums exquis. Mais attention, leur emploi no pas à la légère au hasard. It requires ancestral savoir-faire passed down from generation to generation. Les dosages et les mélanges must be precise for a perfume n’en domine pas un another and which les arômes s’harmonisent sufficiently well pour faire ressortir le meilleur de tous les ingredients.

Cumin, turmeric, coriander, ginger, saffron, cardamom, cinnamon, saffron, cloves, paprika, poivre et curry sont des épices très used. Le zahtar et le ras-el-hanout sunt des mélanges d’épices, which we find in les souks and in les épiceries and don’t le role in the Moroccan kitchen is extremely important. The piments, eux aussi, sont très apprècises, ainsi que l’ail et l’onignon que l’on find in the preparation des tajines.

Le thé à la menthe

Introduced au Morocco au XIXe siècle seulement, le thé vert s’est rapidement pourdu dans tout le pays. Le sens de l’hospitality fait parte des traditions du pays, et tous les Marocains, même les most pauvres et les most isolés, inviteront le voyageur de passage à boire le thé.

His preparation obeyed an immutable ritual: il faut mettre à bouillir de l’eau, ajouter le thé, aser les morceaux de sucre sur les feuilles et laisser bouillir encore. Le thé est ensuite served in a premier verre puis reversé in the théière.

L’opération est à nouveau effectue une ou deux fois pour bien mélanger le sucre, avant de servir le tea à l’hôte, qui le dégustera bien chaud.

Leave a Comment