La ville et la SPA dénoncent le salon du chiot

Les villes du Haut-Rhin et le salon du chiot, episode deux. Comme en décembre dernier à Colmar, a new town hall denounced the tenue d’un tel événement dans son agglomération. Ça se passe cette fois à Mulhouse, à quatre jours du rendezvous organized next Saturday and Sunday.

« A puppy is not a commodity to buy but an animal to adopt! », wrote yesterday l’édile Michèle Lutz (Les Républicains) in a statement drafted with the Société protectrice des animaux (SPA). They denounce « l’achat d’opportunity » qui aurait lieu, selon eux, « dans ce genre de rendezvous ». “Les families succumb to the effect of “trop ​​mignon” and oublient often that engage for des années et ce va treu du temps et de l’investissement pour s’occuper de l’animal… Dès que cela va veni trop contraignant (départ en vacances, frais de nourriture, soins, sterilisation…), ils s’en séparieront », juge encore l’adjointe Catherine Rapp.

Une sortie qui rappelle les prises de position du mayor de Colmar in fin d’année 2021. « Les chiots ne sont pas des jouets! Je considere à titre personal que ces ventes sont scandaleuses », wrote then on his Facebook page l’elu LR in s’engaging to « interdire l’organisation de salons tel que leci lors du nouvellement de la delegation du service public du Parc . des Expositions en 2027 ».

“A minimum of 700 euros le chiot, les gens réfléchissent”

At the weekend in Mulhouse, the work fair should take place in the Parc des Expositions. common paragraph 20 minutes, l’organizeteur, qui a signe des contrats, ne compte pas y renuncer. “Je ne veux pas entrer dans la polemique, chacun a le droit de penser ce qu’il veut”, reacted le représentant legal de Event’s com. Kevin Blaison admits, however, that he did not understand the accusations that his rendezvous raised – you

« Les salons de ce type existent depuis vingt-cinq ans, avec seulement des éleveurs professionnels avec de nombreux agréments. Ils nous parlent d’achats compulsifs mais il me semble qu’à minimum 700 euro le chiot, les gens réfléchissent un minimum… Plus, l’entrée is payante! Qu’on ne me dise pas non plus que les acheteurs abandonnent tous ensuite leurs animaux, qui sont identificado. Oui, il ya malheurement des abandons mais ce n’est pas lié aux salons. »

Contacts égamente, at the SPA de Mulhouse reitere are opposition to the event. “Pour adopter, on peut aller dans des refuges sau chez des éleveurs locaux, insists son director Georges Azar. Là, les éleveurs viennent d’abord pour vinde because ils ont payé leur place et sont pressés. Ils ne prennent pas le temps d’expliquer tout ce qu’il faudrait. »

Le responsable se souvient ainsi d’un cas extrême, « arrivé il ya quatre ans ». « Une dame avait acheté un chiot à 11 heures et a déposé chez nous à 16 heures. » Depuis le 1er juin, son antenna a recueil 131 chiens.

Leave a Comment