l’Argentine a trouvé ses coupables

The suite after this advertisement

L’Argentine was waiting for us pas à ça. Citée parmi les favoris de la Coupe du Monde 2022, la selection albiceleste débarquait au Qatar avec une série de 36 matches sans défaite (trois ans d’invincibilité) et le doux rêve de voir Lionel Messi, l’idole de tout un peuple, soulever enfin le Grail, pour son dernier Mondial. Les champions d’Amérique du Sud in the title saved, however, that le chemin would be semi d’embûches, but n’avaient sûrement pas prévé de chuter face à l’Arabie Saoudite d’Hervé Renard (1-2). What a monumental faux pas that logically shook a team that already traveled to reporter le groupe C.

Un debut KO group

What a morning, les médias argentins racontent les coulisses de cette défaite historique. Clarinet reveal que le vestiaire est resté silencié, sonné. La défaite était encore trop fraîche pour placer des mots sur cet incroyable fiasco. Break a streak of 36 matches without defeat as a reverse against a modest team from Saudi Arabia, il ya de quoi être KO. Later, only Lionel Messi, Alejandro Gómez, Emiliano Martínez and Angel Di María ont daigné s’arréter devant les médias pour revenir sur cet échec XXL. Les joueurs de Lionel Scaloni are then on their way to find their home base.

Lionel Messi spoke before the Albiceleste group returned to the hotel. Face à ses coéquipiers, La Pulga made a mobilizing speech. In substance, le numéro 10 requested à ses partenaires de se rappeler de quoi ce groupe est fait et qu’il fallait plus que jamais aller de l’avant. Lionel Scaloni also spoke to his joueurs, he also spoke with the desire to remobilize his troupes, especially the less experienced elements. Après un dîner difficult à digester, l’équipe s’est mise à penser au future. Pas question d’enviseur le pire des scénarii. La Pologne et le Mexique are considered comme des équipes battables y l’Albiceleste retrouve la recette qui a permis d’enchaîner ces famous 36 matches sans défaite.

3 coupables pointés du digt, mais pas seulement

A trend confirmed by le Diario Olé which evokes a team touché, but which already often shows positive signs. Mais c’est bien connu, dans ce genre de situation, la presse a besoin de coupables. Without surprise, Cristian Romero, Rodrigo De Paul and Leandro Paredes were les joueurs les plus pointés du doigt. Le défenseur de Tottenham is criticized for his slowness, especially on le but égaliseteur saudien. Trop juste physiquement, he appeared trop lourd on the field. As for the milieux of Atlético and Juventus, their inability to create play was fatal to a team perfectly contained by compact and galloping Saoudiens. Find des coupables c’est bien, mais les explications not pas qu’individuelles.

“The reasons are collective and individual. No player is distincté pour sauver l’équipe. L’Argentine ne s’est sentie à l’aise, même en première période quand elle menait au score. Elle avait énormément de mal à sortir de la pression saudienne. Et les deux goals encaissés en cinq minutes, on aurait dit des goals by Mbappé or Haaland. In addition, he no longer knows how to develop the game, l’Argentine a ensuite perdu ses nerfs. Elle s’est trouvee dans une unique situation, inevitable. Elle sétait habituée à gagner et à controller le match. Là, elle a dû faire face à two situations qu’elle n’avait pas connues depuis très longtemps: être manée au score et être incapable de produire son jeu. Finally, the other important aspect was the physique. L’Arabie Saoudite was the best in sprints, courses, duels. We would have been a team of incroyable athletes »nous explique Claudio Mauri, journalist à At Nacion. Defects were known. Reste now à savoir si l’Argentine saura les corriger à temps to avoid a premature return à la maison.

Leave a Comment