Laver Cup – Federer in peace with his decision: “Finish with Rafa, what would be unique”

His parole publique was very expected. Près d’une week after l’annonce de sa future sportive retreat sur les réseaux sociaux, Roger Federer held a conférence de presse mercredi à Londres dans le cadre de la Laver Cup (September 23-25) which will be the last competition in that he has been a professional tennis player for 41 years. Confirming what qu’il avait déjà declaré dans les médias suisses, il a announcement qu’il ne jouerait qu’un double le vendredi, sans savoir pour le moment avec qui, mais avec une the preferences displayed for Rafael Nadal, son vieux rival recordman de Grand Slam titles (22). It also came on what led him to take the decision to stop, a choice that he assumes totally.

Roger Federer a donc fait le bilan, pendant plus d’une demi-heure in front of a parterre de journalists. Et il a prouvé, comme tant de fois durant sa carrière, qu’il maîtrisait perfect l’exercice de la conférence de presse. Sincerely without being overwhelmed by the emotions of these last days, he swept away 24 years of career on which he returned with pride because never, as he repeated, would he have accomplished so many things and gained so much . Mais avant tout, il a planté le décor de ce à quoi should assemble with the last match.

Laver Cup

“C’est impossible”: Federer ne jouera pas en simple

IL YA 14 HEURES

“Federer has never been autant Federer que ce jour-là”

I started à me fatiguer devoir croire que les choses allaient tourner dans le bon sens

According to the rules of the Laver Cup, each participant has a less simple dispute, but Federer gave up his, s’estimant trop en manque de ritm faces the intensity exigée of an exhibition competition in which les engagés jouent sérieusement. Il a donc solicité une dérogation qu’il a evidently obtained, vu les circonstances et son statut dans cette Laver Cup dont il est à l’origine. “I asked Borg (son captain, Editor’s note) si je pouvais jouer un double vendredi et que Matteo (Berrettini) me remplace le samedi. I talked to John also and to ATP and they accepted.”

Mais qui sera l’heureux élu qui jouera à ses cotés? Federer dit ne pas le savoir, même si sa volonté est claire. “With Rafa (Christmas), nous avons beaucoup bataillé sur les courts, mais nous avons toujours eu beaucoup de respect l’un pour l’autre, comme pour nos familles respectivees. Je me suis toujours bien entendu with him. What would be unique to finish with Rafa. It would be a great message for tennis and beyond“, he estimated. Sa future retraite d’ailleurs, Federer ne la craint pas même s il n’ a pas encore decided ce qu’il en ferait. Il est d’ailleurs revenu sur ce qui l’avait convincé de dire stop definitively après un quart de siècle d’emotions fortes sur le circuit.

Au début de l’été, j’ai essayed de passer un cap à l’entraînement. Et je savais qu’un contretemps pouvait être fatal à ce stade. A Wimbledon, when you were invited (lors du dimanche de la première semaine, editor’s note), je pensais encore vraiment pouvoir revenir l’année prochaine. Mais nous devions prendre des precautions et parfois presque trop pour ne rien brusquer. I began to tire myself of devoir creire que les choses allaient tourner dans le bon sens, à être un petit peu pessimiste“, he explained.

Federer-Roddick in Melbourne 2007: “Entre demonstration et recital de piano”

Pas de plans pour sa retreat, but Federer will not be “a ghost”

Before adding: “And then a result of the knee scanner came and did not show the results that j’espérais. J’étais à la croisée des chemins, il fallait que je me decide et je ne voulais pas tout risk to eventually return. C’était déjà incroyable to have resumed my career after several operations. J’ai toujours pensé que j’allais finir ma career, sans passer par la case chirurgie, avant 2016.”

Federer also wanted to save for the new life, which will participate now. Prendre sa retreat est loin d’être anodyne, il a même confié une certaine tristesse, mais c’était the decision qui s’imposait. “You want to play forever. J’adore être sur le court, me meserer à mes rivaux, voyager, gagner et apprendre de mes défaites. Mais je sais que tout le monde doit arrêter à un moment, et j’ai eu une superbe carrière“, he noted, lucid, evocative in a non-exhaustive list of his title at Roland-Garros in 2009, his victoire in 2001 against Sampras or his return to the premier plan in 2017.

La question qui fâche: La retraite de Federer met-elle fin à l’âge d’or du tennis?

On se demandait déjà comment le tennis allait s’en issue after Agassi et Sampras

A 41-year-old, le Bâlois has no regrets, but he knows that playing in front of full stadiums, and in contact with the public, he misses. Alors il reviendra sur le circuit en tant qu’observateur réguillet. “Je n’ai pas vraiment d’idée pour la suite. Je veux juste dire aux fans que je ne serai pas un fantôme. Björn (Borg) n’est pas revenu à Wimbledon pending 25 years après sa retraite for example, and he had ses raisons qui sont parfaitement acceptables. But what will happen to us at home“, he assured him.

Et le tennis, que deviendra-t-il sans lui? Là non plus, Federer n’est pas inquiet, très confiant dans la génération qui vient. “C’est dommage que je n’aie pas pu jouer contre Alcaraz. J’ai toujours su qu’il y aurait d’autres superstars après moi, et c’est déjà le cas avec lui. On se demandait déjà comment le tennis allait s’en sortir après Agassi et Sampras et on sait ce qui s’est passé. Je ne suis pas optimiste pour le service-volée. But I am convinced that you have a good game transition vers le filet is encore possible. Je suis sûr that the tennis will be between bonnes mains.”

Tennis

Federer: “Je ne serai pas un fantôme”

IT’S 11 MINUTES

WTA Tokyo

Garcia retombe sur terre: Eliminating entry to Tokyo

IL YA 3 HEURES

Leave a Comment