le brassard from discord

Si le sujet n’était pas si sérieux, il préterait à sourire. A symbol of peace, unity and inclusion that divides. Un bout de tissu qui déchire instances et équipes participants à la Cup du monde 2022. Après avoir avoir insisté pour que leurs captaines puissance l’arborer au biceps pending le Mondial, les seven fédérations européennes à l’origine du brassard “One love” announced , Monday, November 21, I renounce regret to porter to Qatar what symbols contre les discriminations. A country where homosexuality remains illegal.

In a press release, the federations of the Netherlands, Germany, England, Belgium, Denmark, Wales and Switzerland have adopted a decision from the Fédération internationale de football (FIFA), published on Monday morning. “At FIFA, it was clear on the fact that they imposed sportive sanctions [un carton jaune] and nos captaines portaient ce brassard sur le terrain. » And elles were prêtes à payer des fines, sanction d’ordinaire appliquée pour le non-respect des reguli sur les tenues, les instances nationales assurent « no pas pouvoir exposer [leurs] joueurs à des sportives sanctions »et ont donné instruction à leurs captaines de remiser leur brassard le temps du Mondial.

Dans ce bras de fer, la FIFA showed on Monday, qu’elle avait plus de poigne. Son règlement implicit qu’à la Coupe du monde, “Les captaines doivent porter des brassards furnis par la FIFA”, l’instance régissant le football se borne à l’applicer. Si elle rappelle qu’elle est « an inclusive organization that supports all legal causes, such as “One iubire” », FIFA did not give in to the demands of exception déposés depuis septembre par les sept nations européennes, nor à la pressure de l’opinion publique, accrued à mesure que ce Mondial controversé approchait. Au passage, the president’s son, Gianni Infantino, will rebours de l’Union des associations européennes de football (UEFA), which validated in September ce brassard pour les rencontres de Ligue des nations.

“En tant que joueurs, on nu peut rien faire”

Annoncée à quelques heures de l’entrée en lice de trois des équipes concerned – dont les captaines avaient réaffirmé la evell leur intention de porter ce brassard -, cette interdiction a été respectée. But hardly appreciated. “La FIFA nous a forcés à ne pas le porter. On a été obligés car you no want pas debuter un aussi gros match with a carton jaunea deploré le Néerlandais Dany Klaassen, au sortir de la victoire des siens contre le Sénégal (2-0). Mais ça ne change rien, next, we assume our initiative. » His partner chez les Oranjes, defender Nathan Aké, confirmed: « En tant que joueurs, on ne peut pas faire grand-chose. Si les décideurs decrètent qu’on n’a pas le droit de porter un tel brassard, c’est évidentement frustrating, mais on ne peut rien faire contre ça. » Pas sans risc d’y perdre gross sportivement. Or, pourquoi attendre que les sportifs se dressent contre toutes les injustices là où tant d’autres navigant au vent des compromises? Tote la portée de l’activisme tient dans what are you prepared to abandon, Mohammed Ali or more recently le joueur de football american Colin Kaepernick en savent quelque chose.

« Je préfère rester dans mon cadre, cel de joueura plaidé le capitaine français, Hugo Lloris. Nous, ce qu’on nous demande, c’est de jouer au football, de représenter au mieux nos pays sportivement. » And in France he participated in the “One love” movement in the fall, le gardien des Bleus chose, before FIFA’s decision, he gave up the establishment. “respect” pour la culture Qatari.

Le brassard

What brassard aux six colors enclosed in a heart n’est pourtant en rien une version basse definition du drapeau become l’emblème des communautés LGBTQ +. A en croire ses initiators, en tout cas. Dreaming à “defendre le vivre ensemble et s’interdire toute forme de discrimination”, des mots tellement vagues qu’il semble impensable de s’y opposer, le brassard « One love » evoked a mystérieux coffre fermé. Chacun y mettà ce qu’il y voyait, puisque personne ne saavit ce qu’il contenait: la défense des droits LGBTQ+, l’antiracisme, l’égalité des genres, la défense des handicapés, ou celle des travailleurs migrants.

Des chapeaux arc-en-ciel pensionés

En cela, Gianni Infantino aurait pu épinler ce bout de tissu élastique à son bras. « Aujourd’hui, je me sens Qatari; aujourd’hui je me sens arabe; aujourd’hui, je me sens africain; aujourd’hui, I feel gay; aujourd’hui, je me sens handicapé; today, I feel like a migrant worker »declared the powerful patron of FIFA, on Saturday November 19, resolutely placing himself on the side of discrimination in his virulent plea in defense of Qatar to open the World Cup. « Aujourd’hui, we clearly feel pas brassard »sneered l’ancien international anglais Gary Lineker on Monday, on the set of the BBC.

Lire aussi: Coupe du monde au Qatar: the virulent plea of ​​Gianni Infantino, the president of FIFA

A propos des communautés LGBTQ+ in Qatar, the president of FIFA s’est voulu reassuring Saturday. « I’ve spoken with the highest authorities about what I pay a number of times, and they confirm that all the world is welcome, whatever their religion or their sexual orientation. Si quelqu’un dit le contraire, ce nest pas l’opinion du pays, et clar pas celle de la FIFA. »

Mais lundi, one groupe de supporteurs LGBTQ+ galois reported that ses members were summoned by security du match de leur équipe contre les Etats-Unis de retirer leur chapeau arc-en-ciel frappé du dragon gallois, au pretexte qu’« he was made d’un symbole interdit dans le stade ». However, at the end of 2020, the director general of the event, Nasser Al-Khater, affirmed qu’à ce subject, « FIFA has its own directives, its own rules and regulations. Quels qu’ils soient, nous les respectons ». Dance “to Doha de tous” where l’émir Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani welcomed the world with open arms on Sunday, la consignee n’est pas parvenue à tout le monde.

Lire aussi: Article réservé à nos abonnés Coupe du monde 2022: in the overture of “son” Mondial, le Qatar se place au cœur du jeu, sauf sur le terrain

Dans le flot des critiques, le sélectionneur de l’Angleterre swim à contre-courant. « I understand FIFA’s position, to the extent that it has created a precedent. And it will be extremely difficult then to know where you place the course », testified Gareth Southgate. Si l’instance s’en est tenue à son communiqué, on y confirme que modifier son règlement risquerait d’ouvrir la porte à de nombreuses demandes de slogans sur les brassards. Et pour que tout le monde s’y retrouve, la FIFA a degainé « a series of campaigns to promote great universal causes around the question of positive change », especially relayées par les brassards des captainines. Parmi les teme abordés, l’ecologie, l’education, la protection de l’enfance et la lutte contre les discriminations.

On Monday afternoon, a rain of boots fell on the Khalifa International Stadium in Doha. A chacun des six goals inscrits par l’Angleterre – et des deux de l’Iran –, les enceintes du stade ont vrombi d’un remix de Freed from desire, of Gala. Une chanteuse italienne notoriously engaged in contre l’homophobia. A défaut d’arborer le brassard qu’il avait pourporte, le captaine des Three Lions, Harry Kane, s’est lui rabbatu sur l’un of those propositions par la FIFA: «No discrimination».

Le second maillot de la Belgique retoqué

Les polémiques nageant en banc, on Monday, November 21, à two days from their entrée en lice, that FIFA recalled le second maillot de la Belgique. Une tunic aux tons arc-en-ciel developed with the red devils gear to symbolize equality, inclusion and freedom, and directly inspired for the Belgian music festival Tomorrowland. They have point de reprendre lor logo in the word “Love”, inscribed à l’intérieur du col du maillot. Mais aucun lien with the message sent by liquettes, according to FIFA : l’affichage d’une marque n’étant pas autorisés par les règlements, l’instance internationale a intime aux Belges of couvrir this inscription. Ce qu’ils ont fait, mais ont choisi d’évoluer en rouge lors de leurs trois rencontres de la phase de groupes. And what fashion reframing au lieu au cours de l’été, sa révélation au deuxième jour du Mondial vient s’ajouter à la polemique ” One love “.

Leave a Comment