Les 40-54 ans inquiet pour leur retraite

While the tendency is to target the young generations in order to sensitize them to the retreat and the possibilities to prepare, the finance actors could well have to review their communication strategy. In effect, les prochains à în connaitre les effets sont les 40-54 ans, which until reaching the consequences of the baby boom, the demographics and the employment of seniors on the sense of existence.to sacrificed generation», selon le sondage Odoxa pour Abeille Assurances. However, it’s never too late.

Et la réforme des retraits does not make rien pour arranger les choses. Le manque de confiance des Français is felt. Ils has more than 70% à être «restless» concernant l’arrêt de leur activité. Thus, the survey shows that the new reform must be accompanied by accrual support, information and advice, especially for the 40-54 age group. «“Being well-advised by a general agent or a wealth management advisor is key in preparing for your future retirement,” says Gaël Sliman, president and co-founder of Odexa.

Ils are 75% à penser that le vote de la reforma les «mettrait au pied du mur» en being prevented «seulement 10 à 15 ans avant leur départ à la retraite». Face à un supposed manque de temps to prepare this period of life, ils sous-estiment leur capacité d’épargne et les solutions mis en place par les pouvoirs publics. Alors même que les Français are well known for their behavior of «ants» lorsqu’il s’agit de leur épargne. In other words, «que la conjuncture soit bonne ou mauvaise, l’épargnant français a tendance à mettre côté», explains Philippe Michel Labrosse, general manager of d’Abeille Assurances.

Mais au-delà du besoin de pedagogie et d’information«les Français sous-estiment largement le nombre d’années qu’ils passeront à la retreat», explains the president and co-founder of Odoxa. Une incomprehension de plus à la génération des 40-54 ans doit faire face, tandis que l’avenir des retraits des Français nu pass plus seulement par la constitution d’une simple épargne complémentaire.

.

Leave a Comment