L’industrie perd Robert Dupont, a grand bâtisseur et gentleman

I still have to write Robert Dupont, beaucoup retiendront plutôt un grand humaniste. C’est le message que plusieurs ont laissé dans ma boite courrier in quelques jours. J’ai connu Robert, et c’est ce que je retiens : son désir d’aider les autres à attainder une vie meilleure. Both professional and personal.

In September 2011, in an event to highlight a 50-year career, fils Frederic Dupont l’a prêtente ainsi: a « grand » homme d’assurances, a visionnaire, a builder, a père de famille et par-dessus tout a humaniste qui a toujours orienté ses actions dans le but ultime d’aider les autres.

Chacun de ces mots lui correspondait à merveille.

Il touché à l’assurance de personnes, à l’assurance de dommages, a laissez sa marque chez les assureurs et en a fait autant dans les réseaux de distribution.

Au fil des années, he imbued the courtage cabinet with his personality GJ Ernest Côté Inc., L’Union Canadienne, General accident, IT“Fair Insurance Company”., L’Unique, L’Exclusive etc Intergroup.

Travailleur acharné, passionate, innovator et créateur d’ambiance, voilà autant d’épithètes qui ont marked his passage in the diverse teams au sein desquelles he worked.

Il a même trouvé le temps d’écrire un livre whose title is described bien l’homme: “Le plus beau cadeau du monde, le bonheur”. Il a même tenu à me l’offrir personally. Je l’ai dévoré. On a toujours besoin de se faire parler du bonheur.

Merci Robert, en mon nom, et en celui de bien des gens que tu as aidés à growir.

Serge Therrienpresident and editor often Editions du Journal de l’assurance.

Leave a Comment