Plouzévédé: “Cauchemar en cuisine a sauvé notre restaurant”

Le selfie by Philippe Etchebest with Marie-Laure Guillou and Patrice Cabioch at Restaurant du Guillec à Plouzévédé. ©PE.

Monday, November 21, 2022, en deuxième partie de soirée, M6 a rebroadcast show Nightmare in the kitchen dedicated have Restaurant du Guillecen grandes difficulty A Plouzévédé, in Finistère. Que Philippe Etchebestle médiatique chef cuisinier, et ses équipes, were venus aider.

« Nous avons encore eu des retours », s’étonne Marie-Laure Guillouwho manages the establishment with his companion, Patrice Cabioch, chef.

« At 2 p.m. on Tuesday, Patrice got a phone call from a monsieur who lives in Brest. Sa voix tremblait, il a dit avoir été très touché par l’émission, par notre histoire et qu’il viendra manger au restaurant dès qu’il en aura l’occasion. Nous avons aussi vu that quelqu’un looked for the phone at the restaurant at 1 o’clock. Oui, we encore received many testimonies, which font chaud au cœur. Mins que la première fois bien sûr, mais c’est bien normal. »

“We are naturally rested”

The first time, c’était le 14 mars. Plus of 3.3 million viewers they had in mind the issueM6, in prime time. « Des gens de partout. Du Finistère, de Bretagne, des quatre coins de la, France, des États-Unis. This was, a young man and small garçon son, who vivent la Montréal, but who were on vacations in their family in Santec, are, for example, passed. Some came especially from Saint-Malo. Tous ont dit que nous les avions I am moved. » Marie-Laure Cabioch en est persuadée :

Les telespectateurs ont vu that we are restes noi-mêmes in l’émission, naturels, sans tricher. We and participations to sauver notre établissement.

“Nou pouvions tenir quatre mois”

More why le couple de restaurateurs at il fait appel à Philippe Etchebest? “Nou étions really in difficulties. Nous avions rouvert en juin 2021 après le Covid-19we are not in a tourist sector, donc juillet et août were compliqués and, in September, then that we pensions that ça allait repartir, il nous is reached de faire three roof le samedi soir et deux le dimanche midi… »

Fin novembre, Patrice Cabioch and Marie-Laure Guillou made this point:

Nous pouvions tenir pendant quatre mois. Après, cela n’aurat plus été possible.

Sans a priori

Le chef cuisinier regarde les émissions culinaires à la télé, et Cauchemar en cuisine. »Patrice a vu une production announcement who recherchait des restaurateurs en difficult dans le Finistère. Nous y avons answer. Il fallait tenter quelque chose. » They were contacted on December 10. « Et tout s’est enchaîné. Des techniciens sont arrivés sans prévenir lundi January 17, Philippe Etchebest disembarked and had lunch at the restaurant. » He doesn’t have it rien trouvé à redire sur les flat served, bien au contraire.

Videos: en ce moment sur Actu

Ensuite, il a passé une heure et demie with Patrice in the kitchen. To understand where new problems come from.

She assures him: “Il est venu, il ne saavit rien de nous, n’avait aucun a priori.” they tour a duré du lundi au jeudi matin. Je peux vous promettre que les construction in the restaurant was made in 48 hours to affirm the production. With a quarantine of people to work jour et nuit. »

A nice meeting

Mais alors, qu’est-ce qui n’allait pas? “Les problèmes venaient essentially of our organization. Nous avions repris, in 2015, the restaurant created in 1971 by my mother and grandmother. Il fallait que je prenne mo envol, en fait. »

Marie-Laure Cabioch pursues: « Philippe Etchebest nous a librières de multiple et bons conseils. Comme celui de savoir parfois refur du monde pour bien accueillier les clients et les serve. Ou de fermer un jour in the week: nous avons un mic garçon de three years, Charly, we donc opté pour le mercredi, le jour des enfants. It’s one belle rencontre with one beautiful person, le seul grand chef d’ailleurs qui pris la parole pour défendre les petits restaurateurs durant le confinement. »

Son côté rentre dedans? “It can be roughmais nous l’avons trouvé just, honnête Il dit ce qu’il pense, il met le doigt sur ce qui va pas. Après le tournage, il nous avait téléphoné à deux reprises, le samedi before the diffusion de l’émission pour nous prêneur, le jeudi next pour prendre des news and know comment ça se passait. »

100 covers

À l’issue de la première diffusion, le restaurant est grimpé up to 100 roofs equal service.

It was quite impressive. Nous refusal parfois du monde…

Et aujourd’hui, près de huit mois après? “It is moins bon, une quartaine de couvert en moyenne. Mais il ya des travaux sur la route depuis three weeks. Je précise que malgré the route indicated barrée, it is possible to access the restaurant. »

A follow up

Since then Nightmare in the kitchenle Restaurant du Guillec, implanté entre Plouzévédé et Plouvorn, has hired a the second kitchen. Il a deux serveuses et une troisième doit debuter prochaniment.

they balance du passage dans l’émission? « We had a great experience. Les équipes de la production sont bienveillantes, très humaines. Et nous sommes toujours accompagés : suivi psychologique, une personne etudie nos comptes tous les mois pour voir si nous sommes dans les clous, si la marge est bonnes… Frankly, s’il fallait le refaire, nous le referions. Nightmare in the kitchen A sauvé notre family restaurant and we allow ourselves to continue this activity. Nous leur sommes à tous grandement reconnaissants et nous les remercions. Nous abordons la suite plus Quiet. »

Was this article helpful to you? Sachez que you can follow Côté Brest dans l’espace Mon Actu. In one click, after the inscription, you can find all the news of your favorite cities and brands.

Leave a Comment