Pourquoi faut il craindre une pénurie de nourriture pour animaux en rayons

Allez-vous avoir du mal à find des croquettes et de la pâtée pour votre chien or votre chat in les weeks to come? Il semblerait bien que oui, et cela could cost même bien plus cher à en croire Les Échos. Alors que plus d’un foyer sur deux possesde un animal de compagnie (essentially des chiens et chats), le secteur de la nourriture pour animaux is faced with several problems that could cause a loss of products in the rayons. Et il n’y a pas que les petites françaises carre sont touchées, les grands groupes comme Mars – car détient les marques Pedigree, Sheba, Ronron, Royal Canin or Whiskas, ainsi que Nestlé, qui recense especially Friskies, Gourmet, Felix or Purina – sont dans la même situation.

Problème, à cause de la grippe avaire et de la feèvre porcine, in particular, la production de viande a chuté. Or the foods that are given to companion animals are essentially (90%) composed of animal proteins. Even if the specialists in the sector use des partes peu consommées comme les abats, le constat este sans appel et les matières premières disponibles se sont raréfiées, constate la deleguete générale de la Fédération des fabricants d’alimentes preparations pour chiens, cats, oiseaux and other animaux familiers (Facco).

À LIRE AUSSI

Le business en or de la croquette pour chats

Emballages, cereals, biofuels…

Et qui dit pénurie, dit envolée des tarifs, avec par example une flambée de 42 % sur la volaille, retailer Les Échos. Producers must find alternatives for certain products, such as duck. And that has an effect on exports, because the manufacturers who supply 49% in France will seek their raw materials much further now. More of the conversation food sector is faced with other echoes such as flambée des cours des céréales essential for making croquettes. More and biofuels. Why? Car les producteurs d’alimentes usent des graisses animals pour “enrober leurs croquettes”, as the director of a Bretonne PME details.

Or, ces graisses sont dans le viseur de la filière des biofuels et les prix ont été multipliés par threes. Il faut aussi prendre en compte le prix des emballages et les délais de livraison de ceux-ci. Depuis un an et demi, le director de cette PME Bretonne evaluates the global hausse de ses costs entre 30 % et 50 %. The result, what are les clients who trinquent puisque selon le cabinet NielsenIQ, les produits animaliers ont bondi de 13.26% in a year. Et si certains sont tempés de prendre des produits d’entrée de gamme, la donne est la même: ils ont encore plus flambé (more than 15 %), et surtout, ils ne sont pas toujours au goût de vos petites bêtes préférées!

À LIRE AUSSI

Organic crochet: les animaux domestiques also succumb to ecology!

Leave a Comment