quatre questions sur les morts récentes survenues au Brésil, en Espagne, en Inde et au Pérou

Cinq personnes are dead in the space of a few days. Après l’Espagne, qui a confirmed the death of two patients atteints de la variole du singe that weekend, l’Inde et le Pérou ont announcement, lundi 1er August, la death d’une personne porteuse du virus dans leur pays. Jeudi, le Brésil avait l’alerte, en annonçant le premier decès d’une personne atteinte de la maladie, hors du continent African.

Ces morts interviennent in a context in which the virus, dont la souche originates from West Africa, is spreading throughout the world. The World Health Organization (WHO) launched on July 24 its highest level of alert, the Public Health Urgence of International Portion (USPPI), to strengthen the fight against smallpox. Franceinfo revient en quatre questions sur ces recent décès de patients atteints du virus.

1Où les morts recentes ont-elles were announced?

Les cinq morts survenues ces derniers jours constitute les premiers decès de patients atteints de la variole du singe en dehors de l’Afrique, reports l’AFP. In total, ten deaths have been recorded in the world since May, les cinq premiers ayant été signalés sur le continent African, où la maladie est endémique et a été détectée pour la première fois chez l’homme en 1970.

Le premier mort hors d’Afrique was recensé au Brésil, le 28 juillet dernier. Il s’agit d’un homme de 41 ans decédé à Belo Horizonte, dans le sud-est du pays. According to le ministère de la Santé du pays, le Brésil has censused à ce jour près de 1,000 cases of variole du singe, most of them in the States of Sao Paulo and Rio de Janeiro, located in the same region. Le premier cas avait été détecté le June 10, chez un homme qui avait voyagegé en Europe.

L’Espagne recorded, on Saturday, a deuxième decés de patient atteint de la variole du singe. Il s’agit d’un homme de 31 ans qui était hospitalisé à l’hôpital de la Reine Sophie, à Cordoba, dans le sud du pays, selon un communiqué des autorités andalouses. La veille, le pays avait announce le premier decès d’un patient affected by this disease never recorded in Europe.

With nearly 4,300 people infected on July 29, according to figures provided by the Spanish Ministry of Health (in spanish), l’Espagne est le pays européen qui fait face au large nombre de cas de variole du singe recensés. Dans le pays, 120 people affected by the virus were hospitalized.

A 22-year-old man was found dead on Saturday July 30 in India, a week after he was hospitalized to be returned from the United Arab Emirates, according to Indian authorities. The tests carried out on 22-year-old victims showed that he had contracted smallpox. L’Inde registered au moins quatre cas de la maladie, dont le premier le 15 juillet chez un autre homme de retour au Kerala after a voyage aux Emirates Arabes Unis.

Au Pérou, a seropositive patient qui avait abandonnée son traitement contre le VIH, and was infected with the smallpox du singe, is également decédé lundi. L’homme, aged 45, “est arrivé à l’hôpital dans un état très grave avec la variole du singe. Sa santé s’était affaiblie après avoir abandonné son treatmentment contre le VIH”, said the director of l’hôpital national Dos de Mayo, Eduardo Farfan on a local radio. More than 300 cas de variole du singe ont éte répertoriés dans le pays.

2Le lien entre la variole du singe et la mort des patients at-il été établi?

Pour les deux patients decédés en Espagne, ce n’est pas encore le cas. Evocative “two young men”, the Spanish Ministry of Health did not provide details on the profile of these patients. Il renvoyé aux “analyses qui podyant avoir lieu posteriorement pour pouvoir determine la cause de death”.

Pour le patient de 41 ans décédé au Brésil, la voile du singe ne doit pas être le seul facteur à prendre en compte, selon les authorities. it “was followed by the hospital for other grave clinical conditions”ont declaré les autorités de l’Etat du Minas Gerais, situé au sud-est du pays. “It is important to emphasize qu’il avait des comorbidités graves, pour nu pas suisseter de panic dans la population”aussi declaré le secrétaire à la Santé du Minas Gerais, adding that the patient followed un traitement contre le cancer.

Complementary tests must be carried out on the deceased in India. La mort du patient péruvien aurait, quant à elle, was caused by a weak immune system selon les équipes médicales. “Il n’est pas mort de la variole du singe mais d’une septicémie”said the director of the Dos de Mayo National Hospital in Lima.

3What are the risks of mortality from smallpox?

According to Imad Kansau, doctor specialist in infectious diseases at l’hôpital Antoine-Béclère de Clamart (Hauts-de-Seine) interviewed by franceinfo, ces décès parmi des personnes porteuses du virus are rare. “Il s’agit des complications qui surviennent chez des patients immunodeprimés, donc des patients qui sont au stade de maladies qui donnent une immunodépression, i.e. une baisse importante des défenses. Ces patients peuvent décéder par des complications neurologiques ou appareta respiratorii”explain it to him.

In African countries where the disease is endemic, mortality rates vary from 1 to 10%, according to the WHO. More, “avec des soins appropriates, la majority des patients se retablissent”, states the organization. Dans sa foire aux questions, elle rappelle que “dans in most cases, the symptoms of smallpox disappear spontaneously au bout de few weeks”.

The European Center for Disease Prevention and Control precise about the viral source detected in Europe, emission de l’Afrique de l’Ouest, presents a taux de létalité moyen of 3.6% (in English), d’après les études conducted dans les pays africains. Les cas graves surviennent usually chez les nouveau-nés, les enfants et les personnes atteintes d’un deficit immunitaire. Among the possible complications, l’OMS cites skin infections, pneumonias or encore des problèmes oculaires.

“On ignore dans quelle mesure ce taux est transposable chez nous: we generally have enough little information on the characteristics of infected patients in the epidemics in Africa and our health systems are very different from those of the countries concerned”commentait pour franceinfo l’infectiologue Paul Loubet.

4Why does WHO Europe foresee an increase in the number of deaths in connection with the epidemic?

In spite of the low mortality rate, the health authorities are already waiting for new deaths, “account for prosecution de la propagation (du virus)”justified in a statement Catherine Smallwood, responsible for emergency situations of WHO Europe.

“La notification des décès liés à la variole du singe does not change pas notre évaluation de l’épidémie en Europe. Nous savons que, although it resolves spontaneously in most cases, la variole du singe can cause serious complications”at-elle relevé, rappelant l’objectif “quickly interrupt the transmission of the virus in Europe”.

More than 18,000 cases have been detected worldwide in Africa since the beginning of May, mostly in Europe. In detail, the disease has been signaled in 78 countries and 70% of cases are concentrated in Europe, said Wednesday the director of the WHO, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Leave a Comment