Réforme de l’assurance chômage: une attaque contre tous les travailleurs

(Photo: manifestation en juin 2021 à Paris. Copyright: Photothèque Rouge / Martin Noda / Hans Lucas.)

This year encore, le gouvernement fait sa rentrée with its lot of reforms and d’annonces toutes aussi austères les unes that les autres. At the «end of abundance» according to Macron, it is the pursuit of attacks against all travailleurs: retirees, migrants, unemployed or salaried… Tout le monde y passe! Parmi elles, le return du projet porté par la Première ministre Élisabeth Borne sur l’assurance chômage. Après la mise en place d’une première mouture elaborée à l’été 2019, le gouvernement revient à la charge pour un projet à la “Canadienne”, cu comme political objective de rendre la main-d’œuvre encore more flexible… au bon vouloir du patronat.

Les chômeurs au travail, à n’importe quelles conditions

In the 2019 reform, which was implemented progressively, it already constituted an aggravation of the conditions to have the right to droit aux allocations d’abord, then it was a value of allowances applied from October 2021. aujourd’hui : ce sont des dizaines de milliers de chômeurs qui ont été excluded du droit au chômage, sans compter tous ceux qui ont vu le montant de leur indemnité journalière descendre en flèche. Et pour cause, il faut avoir travailable six mois au lieu de quatre pour ouvrir de nouveaux droits aux indemnités. Le calcul des indemnités journalières a été revised à la baisse, défavorisant largely les travailleurs enchainant les contrats précaires qui, pour le même temps de travail, receive moins d’indemnity que ceux étant en contrats longs. Pas besoin de détailler tous les tenants et les aboutissants de la réforme pour comprendre les conséquences sociale that these measures are ont pour l’ensemble des chômeurs: moins d’indemnités et plus de difficulties pour une ouverture de droits.

Et comme si tout ça ne suffisait pas, le gouvernement entend mettre en œuvre un new project cu pour changement major de modularer, selon les besoins du patronat, le montant des indemnités chômage. The government a même réfléchi à adaptor les indemnités par région, pour être au plus près des besoins du local patronat. Le rabâchage médiatique sur les pénuries de main-d’œuvre dans certains sectors comme le transport ou la restauration cet été deviennent pour le gouvernement et les capitalistes le prétexte parfait pour justifyer leur nouvel réforme. Comment se fait-il qu’il y ait encore des chômeurs alors que le patronat a besoin de main-d’œuvre? On ne veut pas bosser? Il voudrait donc durcir les conditions du chômage quand le Medef a besoin d’embaucher pour obliger les chômeurs à prendre n’importe quel emploi à n’importe quel salaire, quitte à être plus souple et allonger la durée d’indemnisation quand le patronat n ‘a plus besoin d’eux. En clair la management au jour le jour, méthodiquement calculue, en fonction des besoins du patronat.

Autre nouveauté, la modification du système des cotisations patronales, qui figurait déjà dans le premier projet, mais carre entre en vigueur au 1er September. Pour faire mine de décourager le patronat à avoir recourse à des contracts courts, le gouvernement a séré dance to the reform of a bonus-malus system for les entreprises. In reality, these employer contribution news are based on the names of employees, that the enterprise has not passed reembauché, and does not refer to part of the sectors such as restoration or transport. Ce que cela veut surtout dire, c’est qu’une partie des entreprises (according to the newspaper Les Échos ce seritant plus de 60% d’entre elles) vont avoir droit à une baisse de ces cotisations employerales, passant de 4.5% gross salary à 3%.

Travailleurs avec ou sans emploi: même Macron, même patronat, même combat.

La réforme de l’assurance chômage n’est finalement rien d’autre qu’un moyen de pressure organized by the government pour le patronat aimed at faire accepter aux chômeurs des emplois précaires, mal payés, avec une formation réduite voire inexistante pour pousser, quoi qu’il en coute, les travailleurs sur le marché de l’emploi, sans jamais remettre en cause les conditions de travail.

Les attaques contre le droit au chômage are in fact des attaques contre tous les travailleurs. L’armée de réserve industrielle, comme Marx called les travailleurs privés d’emploi, is used by employers as a medium of pressure against les travailleurs salariés, pour faire accepter dans les entreprises des conditions de travail continuellement degraded sous pretexte care d’ autres attendraient à l’extérieur to take their place.

In the current situation, in which the employers and the government have understood all possible and imaginable pretexts, for us we make ourselves feel at the ceinture, it is urgent to put our interests in advance and we do not need! Partager le temps de travail entre toutes et tous pour ne plus être privé d’emploi sau se tuer à la tâche; et pour tous les travailleurs, indexer les salaires sur l’inflation. Avec les profits exorbitants que le patronat se met dans les poches, ce n’est certainly pas à nous de payer leur crise!

September 16, 2022, Mathilda Nallot

Leave a Comment