Sans permis ni assurance mais avec alcool et cocaïne… Condemné à Montluçon (Allier) pour une dizaine d’infractions

A “public danger course”. Les mots du prosecutor de la République font tressailir le prévenu de 41 ans. But le père de famille doesn’t contest pas. He recognizes: “C’est n’importe quoi ce ce j’ai fait.” Shame on you. » Because in a little more than a month, the Montluçonnais have multiplied the infractions routières. Ce qui lui vaut d’être jugé en comparution immediate ce mardi August 2.

À Montmarault (Allier), un homme condamné pour port d’arme, menace de destruction et violences conjugales

A series of traffic offenses in June and July

Trois séries de faits lui sont reprochées. La première date du 9 juin dernier. En pleine nuit, le prévenu, circulant feux éteins, est contrôlé au volant de sa voiture. Il n’a pas d’assurance et a bu. He shows a blood alcohol level of 2.24 g. La réponse est immediate: son permis est suspendu et sa voiture fait l’objet d’une immobilisation.

Cela aurait pu s’arréter là. Mais le 29 juillet, early d’après midi, c’est au volant de ce même véhicule, encore sans assurance, et encore alcoolisé (1.5 g), that prevented them from having a material accident.

And two days later, le 31 juillet, le prévenu est à nouveau mis en cause. Toujours au volant de la voiture censée être immobilisée. Toujours sous l’empire de l’alcool (1.84 g), sans assurance et avec son permis suspendu. Mais cette fois, en ayant également consommé de la cocaïne. Les policeiers avaient alors été alertés through dangerous conduct. Le quadragénaire avait notably manqué de percuter deux cyclistes, avant de rouler à contresens et à moitié sur le trottoir.

Dans l’Allier, trois ans de prison ferme contre une Bourbonnaise qui a échafaudé le rapt de sa fille

Personal difficulties and alcohol dependence

«Est-ce que vous vous rendez compte du danger que vous représentez?? », he asked the president of the tribunal. « Oui, je suis désolé. Mais j’ai un mal-être, une angoisse permanente. Je ne pensais plus à rien », répond le prévenu, evoquant une recent separation et un accident du travail l’ayant éloigne de l’emploi qu’il occupait depuis quatorze ans.

« Quelles care sont les difficulties personales, cela n’excuse en rien your irresponsible and dangereux behavior. »

le prosecutor de la république

Deux ans d’imprisonnement, without a two-year suspended sentence, accompanied by a deposit mandate, de l’annulation de son permis de conduire et l’interdiction de le repasser avant dix-huit mois, deux fines of 100 euros ainsi que la confiscation de son véhicule, ont été requis.

A “descente aux enfers”

« My client never went to prison. Il vit actuellement une descente aux enfers. Il faut une réponse pénale mais des soins pour son addiction à l’alcool l’aideraient plus que le système carcéral », plead Me Salas.

An argument que le tribunal a en partie entendu. Le prévenu a été condamné à dix-huit mois d’imprisonnement dont douze avec sursis probatoire de deux ans avec notably l’obligation de se signer. The tribunal followed the prosecution’s requisitions pour le reste. À l’issue de l’audience, le quadragénaire was immediately incarcéré.

À Montluçon (Allier), a quinquagénaire condamnede pour vols en recidive

Laura Morel

.

Leave a Comment