Sans réforme de la moyenne olympique, pas d’avenir assured pour les vignerons français

Prenant appui sur la next presidente française du Conseil Européen, le president des vignerons indépendant, Jean-Marie Fabre, voit l’occasion de réformer mondial le cadre assurantiel agricole. Current trope heavy by report à la réalité des aléas climatiques.

C

oup dur avec its succession of gel, grêle, mildew et sécheresse, le millésime 2021 fait non seulement chuter la production française de wine, mais également les moyennes olympiques des entreprises sassurant (soit la moyenne de la production sur les cinq dernières années en retranchant les deux récoltes extrêmes, la meilleure et la pire). Avec de petits réndements finally insurables (with the addition of franchise), “It is unimaginable that a business manager would be stupid enough to take an insured product, just to ensure the principle of insuring, when it does not allow him to face the reality des aléas climatiques” photo of Jean-Marie Fabre, president of Vignerons Indépendants de France.

Le vigneron de Fitou and voit un écueil de taille pour développer la couverture assurantielle du vignoble alors que les aléas climates are increasingly recurring. “So when there is a major climate change, the compensation will not pass à la hauteur des enjeux à cause de ce référentiel historique” alerts Jean-Marie Fabre, who calls les pouvoirs publics à changer le cadre régulatory actuel. Ce qui n’est pas une mince affaire, this regulation being supranational, depends only on l’Union Européenne, mais aussi de l’Organisation Mondiale du Commerce (WTO).

Marrakech Agreement

Signed in 1994, the international agreement on agriculture by the WTO in Marrakesh indicates the effect in the second annex (paragraph 7.a) that all “state financial participation in income guarantee programs and programs establishing an income security device [des producteurs agricoles en cas de pertes] pour les trois années précédentes ou d’une moyenne triennale based on les cinq années précédentes et excluant la valeur la plus forte et la valeur la plus faible ». Soit une definition des moyennes triennales and olympiques, which are not plus pertinentes pour proponer des assurances pertinentes au vignoble emphasizes Jean-Marie Fabre.

Pour mener à bien cette réforme, le président des vignerons indépendants estime que la France can use leverage from its presidency of the Conseil Européen (debutant pour six mois ce premier January 2022). This occasion could prompt an interesting review tous les pays du monde touchés par les effets du changement climatique (de l’Europe aux Etats-Unis, en passant par l’Australie, etc.). “I believe that France is an agricultural power that must have a voice listened to and followed at the European and world level: if we remain blocked on the agreement of Marrakech for the Olympic Games, we will no longer have appropriate harvest assurances” climate change » indicates to Jean-Marie Fabre, pour qui le potentiel assureur doit être celui de l’entreprise hors aléas.

Assurer le potential réel

Under these conditions only, the insurance will allow “Ensure the true potential of your production acreage with a historical repertoire of other climate changes” concluded le vigneron, qui veut lier ce sujet à celui de la réforme française de l’assurance récolte (pour une application dès 2023).

Leave a Comment