Santé: recherche en berne, dépistages non réalisés… après le tout Covid, a “cancer epidemic” in Europe?

La lutte contre le cancer has suffered greatly from the Covid-19 pandemic. La situation de la recherche européenne dans ce domaine en particulier, reveille des failles enormes. A commission from the revue The Lancet has made the state of affairs and issued recommendations pour inverser la tendance au plus vite.

How is cancer research carried out? Pas bien du tout en Europe. C’est le constat désolant de The Lancet Oncology Commission qui a passé en revue de nombreuses data on this subject. “We observed the chilling effects that I had at the first wave of the pandemic on the scientific travaux avec de nombreuses fermeture de laboratoires et d’essais cliniques”, note the authors of the commission.

Et la situation nu make qu’empirer puisque d’autres events ont continué à deteriorer l’état de la recherche: la guerre de la Russie contre l’Ukraine – alors que ces deux countries were de major contributoreurs de travaux oncologiques -, et le Brexit, qui freine le travail commun entre le Royaume-Uni and the continent.

Or research constitutes one of the key elements in the fight against disease. Sans des décisions politiques firmes en la matière, la situation risc d’empirer encore plus. “Nous craignons que l’Europe n’aille vers une épidémie de cancer dans la prochaine décennie and the health systems and the search for cancer do not quickly become a priority”, s’alarment les auteurs.

Quelle est la situation à présent?

Et c’est urgent car la lutte contre le cancer pèche à tous les niveaux: recherche donc mais aussi prevention, treatment…

  • 100 million screening tests were not performed when they would have fallen
  • 1 million European citizens would be carriers of cancer sans le savoir en raison de la pandemic
  • 1 malade sur 2 n’aurat pas reçu le traitement nécessaire dans les temps.

Que faut-il faire?

La commission recommande d’augmenter significantly le financement de la recherche. From 26 euros per person between 2010 and 2019, it will have to less than double the investments in 2030. Un minimum quand les Etats-Unis avaient injecté 234 euros per person in the same period. Sans cela, les chances de guérison riscant de chuter drastiquement au cours des années à venir.

Leave a Comment