The new rules of emprunteur insurance

La réforme de l’assurance emprunteur was definitively adopted by the Sénat le 17 February dernier. The objective? It introduces more competition in the banking and insurance sector pour faire baisser les coosts pour le consommateur.


La réforme de l’assurance emprunteur, mandatory for future owners who subscribe to a real estate loan, comes into force on June 1, 2022 for all les new offers of credit immobilier and on September 1 for all les offres de prêts. Sound leitmotif? Permettre à un emprunteur de faire jouer la concurrence et de resilier à tout moment son assurance without participating in the contract anniversary date. An economy that could thus be non-negligeable for the new owners. “Les enjeux de pouvoir d’achat sont considerable pour des millions d’emprunteurs in a market where les cotisations prélevées represent the triple des damages pris en charge. Thus, an emprunteur trentenaire peut couramment economiser €15,000 in contributions or plus sur la vie de son credit to play la concurrence », confirms Olivier Lendrevie, president of CAFPI. A note également que les banques will now have to justify their eventual refusal.

At the end of the health questionnaire

Another revolution for borrowers: the suppression of the medical questionnaire for loans whose amount is less than 200,000 euros and the duration of the loan does not bring the borrower beyond his 60th birthday. “Compte tenu de la durée habituelle d’un prêt immobilier, cette mesure ne réalité en réalité qu’aux emprenteurs de moins de 35-40 ans”, tient tout de même à nuanced Olivier Lendrevie. Et d’agouter: “Sans questionnaire de santé, les assureurs n’auront plus la faculté de moduler leurs tarifs en fonction de facteurs comportementaux tels que la distinction smoker / non-smoker.” Can not exclude the possibility that this mutualization of the risks of the training of another tariff for people under 40 years, non-fumeurs, in bonne santé ». A note toute de même que la fluidité du jeu de la concurrence rendue possible par la résiliation à tout moment should contrebalancer de tels effets.

Un droit à l’oubli abaissé

Finally, autre mesure de cette réforme et non des moindres: le droit à l’oubli pour les Affections de longue durée (ALS). Thus, le droit à l’oubli which allows not to declare a cancer or a serious pathology survenus avant la demande de prêt passe de 10 à 5 ans, sans se voir infliger des surprimes or exclusions d’assurance. “A reassessment of the AERAS grid, the device that facilitates access to emprunteur insurance for people affected by pathologies that are not relevant to the “right of use” is also expected in the following months, afin de s’ aligner sur le progrès médical », annonce en conclusion le president of CAFPI.

Ne manquez pas aussi

Leave a Comment