This habitude d’apparence inoffensive augmentrait pourtant les troubles anxieux et depressifs selon une étude

On n’a de cesse de nous répéter à quel est il est important de praticer une activité physique regular…Et ce n’est certainly pas pour rien. Sedentarité ne rime pas avec bonne santé puisque cela augmenterait le risc d’obésité, de surpoids et de maladies cardiovasculaires. Mai pas que. In addition to all this, a study conducted by researchers from the University of Iowa, revealed that le fait de ne pas bouger soufflémente pouta également donner lieu à des troubles anxieux et dépressifs. Des recherches qui confirment ainsi que les behaviores sédentaires can actually play a role in mental health.

Bouger pour moins déprimer?

Afin d’en arriver à cette conclusion, au spring 2020, en plein confinement, les spécialists ont analysé les behaviores de plus de plus de 3,000 personnes, who were invited to indicate the times they spent at fair de l’activité physique and the other qu ‘elles passaient devant un écran, en comparant cela avec leurs habitudes pré-pandémiques. The participants were subjected to specific questionnaires that they had to evaluate, but were meant to detect possible depressive symptoms (anxiety, stress, loneliness…).

Result des courses: it appeared that people who moved regularly during the period preceding the confinements were forced to reduce their physical activity by 32%. Et cela n’a pas été sans conséquences sur leur santé mentale, puisque’ils ont indicated they feel more depressed, anxieux et seuls qu’auparavant.

Assis c’est encore pire

L’étude réveille également qu’en termes de sedentarité, il n’y aurait rien de pire que de rester in sitting position pendant des heures sans jamais se displacer, au moins pour se dégourdir les jambes.

Les personnes who spent their days of confinement in the main rest assiss ont often developed depressive symptoms in a good plus high proportion for people who have everything that makes the effort to be a minimum active.

Les auteurs de ce report rappellent a sedentary way of life training a reduction in the production of endorphins, hormones responsible for global well-being, which help to combat fatigue, irritability and regular mood. Pour ne pas sombrer quand la déprime nous gagne, le secret est peut-être donc simplement de bouger.

Leave a Comment