VIDEO. des apprentis s’initient à la cuisine de la préhistoire

Cuisiner sans couteau et sans beurre, quelle gageure! Les élèves en Bac Pro terminale du lycée Jean Drouant (Paris 17e), an establishment qui forme depuis plus de 80 ans des jeunes aux métiers de l’hôtellerie et de la restauration, ont cuisiné et servi un banquet préhistorique, on November 9, 2022. L’initiative revient au chef cuisinier Nicolas Poilevey, qui enseigne l ‘histoire de la cuisine à des élèves de CAP et de BTS, and especially la façon dont les hommes préhistoriques découpaient, preparaient ou conservaient leur nourriture.

A prehistoric banquet for 60 people

you are five years old Sciences and Future avait provocé la rencontre de cet enseignant du Center de formation d’Apprentis CFA-Méderic avec le préhistorian Antoine Balzeau, du Musée de l’Homme. Les deux hommes had concocted an original prehistoric menu et donné leurs recettes à nos lecteurs et lectrices, à l’occasion de la publication en décembre 2017 de notre enquête sur l’alimentation paléolithique.

This school was engaged to prepare a banquet for 60 people, and includes those who provided the service, while the art teacher applies applications imagining the decoration of the hall.

“Most vegetables did not exist in prehistoric times”

The paléontologue Antoine Balzeau is come fair un course qui a surprise les jeunes gens (voir video). “Ils ont découvert que la majorité des legumes that our cuisines aujourd’hui are recent and n’existaient tout simplement pas aux temps prehistoriques” especially the specialist. Instead, ils ont used des legume-racines à la place, comme le panais or le persil tubereux au goût de noisette” renchérit Nicolas Poilevey, who imagined the following menu:

  • Bouillon aux chanterelles (champignons forestiers) and orties.
  • Wild boar (comme à la broche) and légumes racines,
  • Fruits d’automne aux aromates et pour les boissons, hydromel, infusion of thyme and dates, infusion of rosemary à froid.

“En cuisine, nous n’avons pas utilisés de poêle, nous n’avons travailelle qu’avec la flamme ou sur plate en direct… comme sur une pierre chauffée”, précis encore le chef. Les dernières études show that the diet of our ancêtres was bien plus diversifié, that the Neanderthal does not think, especially that Maîtrisait more food or encore, which was able to neutralize the bitterness of more denrées.

Video report by Mahaut de la Taillade, edited by Arthur Langlois.

.

Leave a Comment