Votes September 25: Assurance sur les soins dentaires en question à Neuchâtel

publicly

Votes September 25Assurance sur les soins dentaires en question à Neuchâtel

Les Neuchâtelois can be premiers en Suisse à dispensier d’une assurance pour couvrir les soins dentaires. It decides on an initiative in what sense the 25th of September.

Pour les beginners, les soins dentaires cost très cher et 20% des Suisses renoncent à aller chez le dentiste.

BZ

Do I instaurer une insurance dental obligatoire? C’est la question à laquelle répondront dans les urnes les citoyens neuchâtelois le 25 septembre prochain. In effect, ils vont devoir se prononcer sur une initiative populaire cantonale in se sen lancee in 2015. Si elle est acceptée, Neuchâtel sera le premier canton à disposer d’une telle assurance.

Les partisans du texte, soit la gauche, les syndicats et des associations, souhaitent that this assurance soit financié par un prelèvement de 1% of the salary, payé à moitié par l’employeur et à moitié par l’employee. Le cost pour l’employé achieved thus 30 francs per month for an income of 6000 francs. L’initiative prevoit en outre des mesures de prevention via the periodic control.

Le cost du projet is estimated at 110 million francs – 70 million in the tax of employees/employees and 40 million in the tax of public communities.

General health risks

Les initiators rappellent qu’aller chez le dentiste coûte cher. According to a study, 20% of the Swiss renounce their dental care for financial questions, a “scandalous” situation in one of the richest countries of the world, they estimate.

Or if these people cannot do soigner les dents, they risk developing bucco-dentaires parfois graves diseases that will be la charge ensuite de l’assurance-maladie, voire des services sociaux. Pour les partisans du texte, l’état de santé de la bouche fait donc partie intégrante de l’état de santé général. Et il n’y a pas de raison de sépar les soins dentaires des autres soins.

“Trompeuse” initiative

Du côté des opposants, on trouve la droite (PLR, UDC, Vert’liberaux et Le Centre), la Société suisse des médecins dentistes et les associations économiques cantonales. It does not denounce a “chère et trompeuse” initiative. Car elle sera limitée aux basic soins and do not open pas les implants dentaires or les frais d’orthodontie, les plus costeux. Sans parler qu’il faudra mettre en place une expensive structure de médecin-conseil pour examiner les dossiers.

In addition, la droite considers that compulsory l’assurance dentaire risks jeopardizing l’attractivité économique du canton because it will be financed by a new portion des salaires. What qui est injuste puisque toute la population in beneficiarait, when it would be financed only for people working in the canton. Finally, le coût de projet is also criticized as it risks increasing over the years. Or canton et communes ne sont pas capablees aujourd’hui d’assumer les 40 millions qui sérient à leur charge.

Leave a Comment