YOU WANT FAUX EGGS. Is hypertension a disease without pain symptoms?

the essential
Also called “tueuse silencieuse”, l’hypertension artérielle concernerait près de 10 million de personnes in France. Sans symptôme, ni douleur, it must be detected and prize en charge pour reduce les accidents cardiovasculaires, l’insuffisance rénale or encore la dementia. Le CHU de Toulouse organizes a screening day at l’hôpital Rangueil on Thursday, September 22.

“La plupart du temps l’hypertension artérielle does not manifest itself without any symptoms, la apele la tueuse silencieuse”, declares Pr Béatrice Duly-Bouhanick du service d’hypertension artérielle et therapeutique du CHU de Toulouse which organizes a detection day. (anonymous and free) dans le hall d’accueil de l’hôpital Rangueil on Thursday, September 22 from 9 a.m. to 5 p.m. Le rendez-vous s’inscrit dans le cadre d’une opération internationale de santé publique. In France, it is estimated that more than 10 million people are involved.

“L’hypertension artérielle se définit par une mesure. Generally, une tension artérielle measured au-dessus de 14 for maximum pressure and au-dessus de 9 for minimum pressure must be alert and must be confirmed by d’autres mesures, au domicile du pacient in the following rules. Hypertension is a disease that does no harm and can be discovered in a fortuitous manner. Ele est dangereuse parce qu’à long terme, it can cause a stroke (stroke), an infarct, une insuffisance cardiaque ou rénale. On sait aussi qu’elle favorise la démension”.

Sel, contraception, antidepressants: attention

“Le traitement de l’hypertension artérielle passe d’abord par des mesures hygiéno-diététiques et, en premier lieu, la restriction de l’apport en sel; or, 50% of patients do not follow pas les objectivees. L’activité physical régulé et adapteda est beneficia, une fois la pression artérielle contrôlée.Il faut également surveiler s il ya des factors de résistance: certain medications peuvent donner de l’hypertension, comme la œstro-progestative contraception chez la jeune femme et, chez tout le monde , les anti-inflammatory non stéroïdiens, certains antidépresseurs. Enfin, il existe plusieurs classes de médicaments, qu’il faut prendre car nous sommes face à une maladie chronique; or, 50% des patients ne prennent pas au mal leur traitement”, concludes Rev. Béatrice Duly-Bouhanick.

Leave a Comment